Cute You're

Créations pour petits et grands


2 Commentaires

Défi grossesse 2 – Sweat Jane

Je continue mon défi de me coudre des vêtements de grossesse à partir de patrons, non prévus pour à la base, mais adaptables et compatibles.

Pour ce deuxième round, j’ai jeté mon dévolu sur le sweat Jane de La Maison Victor, du 01/2019.

52929422_244329613138518_312148099835363328_n

Pourquoi ce modèle? parce qu’il est en matière sweat (donc très confortable) et a une certaine longueur, idéal quand on a un gros bidou ! Mon choix du tissu s’est porté sur un molleton Liberty, que j’avais déjà depuis un certain temps dans mon stock et que je gardais précieusement, trouvé sur le site de Ma petite Mercerie. Il m’en restait pas mal suite à la réalisation du sweat Livia pour ma fille (bien trop petit déjà…).

52755215_2137052679942843_8297180674687762432_n

Ce sweat est bien chaud et tout doux à l’intérieur, je l’adore ! Par contre, il n’est pas très extensible donc il m’a fallu faire quelques adaptations.

DSC_5180

Les modifications :

Suite à quelques avis sur le net au sujet de ce modèle, et suivant mon impression de  départ, j’ai d’abord remonté l’encolure de 7 cm. Le décolleté est en effet assez plongeant ; on aime ou on aime pas, mais en ce qui me concerne, pour pouvoir le porter à l’aise, j’ai donc préféré modifié cette encolure. Il suffit alors d’adapter la parementure.

DSC_5181

Autre modification : le tissu n’étant pas fort extensible, j’ai dû rajouter quelques centimètres à la bande de finition du bas, sinon je n’aurais pas pu l’étirer comme pour n’importe quel autre bord-côte. Enfin, j’ai raccourci la hauteur des manches de 4 cm car elles étaient fort longues.

 

Question taille, je l’ai réalisé en t. 36 sans aucune autre modifications. A refaire, j’enlèverais bien encore un bon 5 cm de longueur, si pas plus… Mais cette longueur-ci est idéale pour le porter façon tunique en tant que sweat de grossesse. L’année prochaine, je pense que je le raccourcirai !

DSC_5185

Question difficulté, le seul point qui demande un peu d’attention et de méticulosité est l’assemblage de l’encolure en pointe. Je l’ai donc d’abord assemblée à la mac avant de finir le tout avec la surjeteuse. Sinon, c’est un modèle très rapide à coudre, comme je les aime!

Et avec ce beau soleil de ces jours-ci, on a envie de porter des couleurs et des fleurs, vous ne trouvez pas? Alors bon soleil à tous et à la prochaine cousette !

DSC_5184DSC_5198


3 Commentaires

Défi grossesse 1 – Taormine

Pour commencer l’année en beauté, et pour inaugurer la série de vêtements home made compatibles grossesse (défi que je me suis fixé), j’ai l’honneur de vous présenter la Blouse Taormine de Anne Kerdilès.

dsc_5147

Mais remontons un peu aux origines de ce défi : un petit bidou qui commence à grandir et un ou une petite troisième prévu pour fin juillet ! Pour l’occasion, j’ai envie de penser un peu à moi et de coudre pour moi. La seule condition : coudre des vêtements à partir de patrons compatibles gros bidou ou nécessitant une petite transformation pour qu’il puisse être compatible version grossesse, tout cela afin de pouvoir continuer à mettre mes cousettes par la suite. J’ai déjà pleins d’idées et une liste énooooorme (vite, il n’y a déjà plus que 6 mois!).

dsc_5146

Mais d’où vient ce superbe tissu à pois dorés? Il s’agit d’une double gaze bleu ciel de chez Les Coupons de Saint-Pierre, résultat d’une virée à Paris entre copine à l’occasion du salon Création & Savoir-Faire. C’est d’ailleurs là que je me suis procuré ce patron. Pssst : pour info, il y en a encore ici (mais le bleu ciel est épuisé pour le moment). Attention, bon à savoir : ne surtout pas repasser ce tissu sans un intermédiaire entre le tissu et le fer (sinon les pois dorés fondent et s’effacent)!

dsc_5133

Que dire sur le patron?

C’est un patron assez facile à réaliser et qui ne prend pas trop de temps. Je l’ai ici réalisé en taille 36 (au lieu d’un 34) pour me laisser un peu de marge pour les 6 mois de grossesse restants (ces fameuses fringales…). Les explications sont néanmoins succinctes et il faut parfois se fier à son bon sens pour l’assemblage.

dsc_5138-001

Les modifications apportées :

Le patron a été respecté à la lettre si ce n’est l’abstraction du pied de col (en réalité, j’ai complètement oublié de le mettre alors qu’il était découpé, tellement j’étais impatiente de la finir pour la porter). Mais finalement, je trouve la blouse moins stricte sans pied de col, qu’en pensez-vous? A moi elle me plaît beaucoup cette version!

dsc_5146

Les modifications que j’apporterais pour affiner la version « grossesse compatible » :

  • Élargissement léger du tour de bras ;
  • Rallongement de 5 cm pour le dessus et le dessous (afin que le dessus tombe plus bas que le ventre)
  • Évasement léger des côtés pour pouvoir la porter à +de 6 mois de grossesse.

dsc_5143

L’avantage de ce modèle ? C’est qu’il est entièrement doublé sur les devants et dos de par la superposition des dessus et dessous. Pas de souci de transparence donc, et surtout, pour les frileuses comme moi, cela tient bien au chaud! Evidemment, cela demande un peu plus de métrage…

dsc_5137-001

Vous l’aurez compris, cette première réalisation compatible grossesse est un franc succès et je pense déjà aux autres versions printanières et estivales que je vais pouvoir faire. Car ce modèle existe aussi à manches courtes.

dsc_5129-001

J’espère ne pas être trop longue à revenir par ici pour poursuivre ce défi! A bientôt 😉

dsc_5132-001


Poster un commentaire

Romina pour un come back

Welcome back 😉 Cela fait une éternité je pense! Il faut l’avouer… on court toujours de plus en plus vite, le temps ne s’allonge pas et quand on découvre Instagram, on se dit que c’est bien plus facile d’y montrer ses créations en vitesse. Cependant, il y avait mon blog… tombé dans les oubliettes pendant plus d’un an! Après un petit sondage sur Instagram, il s’avère que pas mal de monde consulte encore les articles sur les blogs et que c’est en tout les cas bienvenu. Et au final, qu’en pense l’intéressée? Hé bien j’avais très envie de m’y replonger mais j’avais peur que ce ne soit dépassé et que les gens ne se référaient plus qu’à IG uniquement. Restait à trouver le temps ; mais comme le dit si bien l’adage, quand on veut, on peut/on trouve ! C’est pareil pour la couture !

Pour célébrer ce bel été indien, il me fallait terminer un encours : la robe Romina de La Maison Victor 

la-maison-victor-editex-la-maison-victor-romina-ju

Mi-longue sur le patron, j’avais pourtant vu ici et là quelques versions longues et cela m’avait tout de suite plu. Il fallait par contre trouver le moment de la réaliser. J’ai profité d’une après-midi couture chez Chipote et Papote, à Bruxelles, pour prendre le temps de la commencer. J’y ai choisi une belle viscose fleurie ainsi que de jolis boutons. L’objectif était de la finir pour pouvoir la porter à un mariage fin août mais j’ai laissé le projet à l’abandon car le temps était polaire et pluvieux et qu’il me fallait donc en urgence créer une autre tenue. Puis, évidemment, les semaines ont passé et le projet dormait au fond d’un sac en attendant que je remette la main dessus ; c’est le beau temps et le beau soleil des derniers jours qui m’a donc incitée à m’y remettre (sinon, je me connais, je ne l’aurais jamais finie avant l’année prochaine).

Voilà donc le fameux tissu : une belle viscose toute légère, idéale pour les grosses chaleurs ! Je l’ai d’abord réalisée sans ceinture, puis, après essai concluant, j’ai décidé d’en ajouter une; je trouve que cela finit beaucoup mieux la tenue!

Qu’en est-il au niveau de la difficulté? Elle n’est pas difficile du tout à réaliser mais elle prend du temps et demande de la patience et de la méticulosité, surtout avec une viscose si légère. J’apprécie particulièrement les manches, qui font toute l’originalité de cette robe.

DSC_5048

DSC_5059

Question taille, j’ai réalisé un 34 mais j’ai dû un peu tricher sur le bustier à la fin car il baillait un peu : j’ai donc superposé un peu plus qu’il ne fallait les devants et j’ai fait le choix (un peu par fainéantise), de ne pas coudre les minis lichettes pour les boutonnières et de coudre les boutons à même pour faire « comme si ». Le modèle, par son ampleur, permet de toute façon de l’enlever sans déboutonner le tout.

DSC_5053

J’adore ces petits boutons en forme de goutte 🙂

Au niveau des modifications, j’ai juste rallongé la jupe pour avoir une belle robe longue comme je les aime. Et comme dit plus haut, j’ai créé une fausse patte de boutonnage. Et si c’était à refaire, j’ajouterai une doublure à la jupe pour éviter un jeu de transparence non désirable…

Les difficultés, quant à elle, résident dans la réalisation de l’encolure et des manches froncées et plissées.

DSC_5060

Que dire de plus, sinon que ce modèle est idéal pour l’été ; Romina sera sans aucun doute embarquée dans ma valise pour mes prochaines vacances au soleil. J’adore sa légèreté et son côté romantique !

42114310_258952791620258_6438108006214270976_n

 

Mon petit doigt me dit qu’il y aura bientôt d’autres créas par ici 😉

A très vite alors !


2 Commentaires

Une jupe s’il vous plaît!

Me revoilà par ici 🙂 Ouf… il était temps! Le temps file, le travail s’accumule, comme les projets et les idées mais j’essaie malgré tout de réserver du temps pour la couture plaisir, et coudre pour MOI!

Aujourd’hui, je vous présente un patron dédié non pas aux enfants mais à nous, les femmes, qui aimons porter les jupes… ou qui cherchons à nous réconcilier avec elles. Car oui, j’avoue, ces derniers temps, j’opte souvent pour le jean-basket-sweat. Peut-être par facilité. Peut-être parce qu’il a fait longtemps froid et mauvais. Ou peut-être parce que les jours où le soleil et la chaleur étaient de la partie, mes jambes trop blanches (et surtout oubliées durant ce long hiver) préféraient se cacher plutôt que se montrer.

Bref, quand Les Patronnes m’a proposé de tester un de leurs patrons pour femme, j’ai accepté d’emblée sans même savoir ce que j’allais réaliser. Mais il fallait faire un choix et je me suis lancé un défi à moi-même : une jupe changerait un peu de mes dernières cousettes. J’ai donc jeté mon dévolu sur la jupe Delaunay, et je ne le regrette pas!

Première étape : choisir le tissu. J’ai opté pour un jean brut légèrement stretch (un reste de mon jean réalisé lors d’une épreuve Cousu Main, pour ceux qui ont suivi). Le patron suggère de doubler la jupe mais je ne l’ai pas fait, puisque mon jean était déjà assez épais. Delaunay, c’est une jupe basique, un brin « tulipe », qui donne de la forme et du volume là où on l’attend, tout en étant sobre à la fois. C’est décidément le tissu qui fait toute la différence. J’avais envie d’une version pas trop stricte et surtout, jouer avec les détails et les finitions, vous allez voir…

Deuxième étape : copier le patron dans la bonne taille. Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je compare mes mensurations avec les tableaux de mesures de chaque patron, je devrais couper des tailles 38 à 40 et je me retrouve alors toujours avec quelque chose de trop large. Du coup, je me suis fiée à mon instinct, et bien que le tableau me conseillait la taille 38, j’ai pris la taille 36. J’aurais même pu descendre jusqu’au 34, vu que mon tissu est légèrement stretch mais cela me convient comme cela ; j’ai la place pour bouger 😉

Ensuite, on coupe le tissu. Voilà déjà notre petite Delaunay qui prend forme. Oui oui, c’est un régal à coudre car les morceaux s’assemblent parfaitement et en peu de temps. Pour les débutants, vous apprécierez le petit livret explicatif avec toutes les étapes de réalisation. En ce qui me concerne, j’ai un peu fait à ma sauce ; comme je n’avais pas de doublure, je n’ai pas trop suivi la marche à suivre.

Mais avant d’assembler le tout, j’avais envie d’ajouter une broderie sur la ceinture, histoire de donner quelque chose en plus à cette jupe d’apparence simple. C’est donc un motif « fleur de lys » qui a pris la place sur la ceinture. J’ai longtemps hésité pour la couleur et finalement, j’ai opté pour le blanc, car on peut l’assortir avec tout. Alors, qu’en pensez-vous?

Et pour les finitions, ma partie préférée, j’ai choisi un joli Liberty en guise de parementure, que j’ai gansée avec un biais turquoise.

J’ai également mis une fermeture à glissière invisible plutôt qu’une simple fermeture. Mais je suis sûre que vous n’attendez qu’une chose : les photos! Les voici 🙂

Comme vous l’avez sûrement remarqué, ma jupe se porte à ravir avec mon joli cardigan Bergen, que j’affectionne particulièrement.

Mais la jupe se porte aussi très bien avec un beau chemisier en lin blanc, par exemple…

Et ce qui me fait plaisir, c’est que le soleil est de la partie pour plusieurs jours, et que je vais pouvoir la porter à volonté 🙂 Bref, si vous voulez vous coudre une jupe, Delaunay est une solution qui, j’en suis sûre, vous ravira 🙂 A bientôt !
 


2 Commentaires

Sweat hart

Brindille & Twig, ça vous parle? J’ai découvert cette marque de patrons un peu par hasard et j’ai tout de suite été attirée par leur gamme enfants, entre autres. Ils proposent aussi des patrons pour femme mais je n’ai pas encore testé. Parmi tous ces patrons, j’ai craqué pour le « Hooded raglan sweatshirt« , et en plus, il est gratuit! Alors la tentation d’en coudre un là, tout de suite, fut encore plus grande 😉

Lors d’une visite éclaire au marché du tissu de Libramont, je n’ai pas pu résister, j’ai acheté du sweat, pour ne pas changer 😉 Mais celui-ci était tellement craquant ; je voyais bien ma princesse arborer ce joli bleu et ces cœurs roses.

Comme vous le voyez, je me suis amusée avec les détails : plus besoin d’étiquettes de lavage qui grattent! Merci à ma belle Janome 🙂

Je peux déjà vous dire que ce modèle est parfait ! Je l’ai réalisé en taille 4 ans et il taille bien comme il faut. Les explications sont claires et tout s’emboîte en un éclair.

Mon seul regret? Ce patron, disponible de la taille bébé à la taille enfant, ne va pas au-delà du 6 ans… Alors je pense que je vais expérimenter la gradation de patron pour pouvoir en réaliser un en taille 8 ans pour son grand frère 😉

Une belle alliance donc entre un tissu tout doux et un patron efficace ; à refaire, et vite !

Je me suis aussi amusée avec les surpiqûres en forme de cœur tout autour du bord de la capuche 🙂

A bientôt pour d’autres réalisations !


2 Commentaires

Hack Bergen

Bergen, c’est le nouveau patron de Anne Kerdilès Couture. Vous l’avez sûrement déjà croisé sur le net; les versions abondent et sont toutes les unes plus belles que les autres. J’ai craqué moi aussi pour ce beau modèle : un doux mélange entre le sweat et le cardigan chic. J’ai tellement apprécié le coudre que j’en ai réalisé deux 🙂 Deux versions bien différentes aussi.

Pour ma première version, j’ai choisi un superbe sweat fleuri de chez Chipote et Papote (Mercerie créative à Bruxelles). J’ai respecté le patron de A à Z, histoire de le tester tel quel. Et ce fut un régal à coudre. Tout s’assemble quasi tout seul (merci la surjeteuse) et les détails, tels que les emmanchures plissées, la taille cintrée, les pressions sur le devant, font toute la différence, je les ADORE ! Et surtout, cela fait une carrure royale grâce à la coupe raglan, vous ne trouvez pas? Jugez plutôt par vous mêmes 😉

 

Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières. Les explications sont d’ailleurs très bien faites. Là où il faut être vigilent, c’est à la pose des pressions ; il s’agit de bien les placer du premier coup! Les surpiqûres donnent une jolie finition au vêtement.

Je n’ai donc pas attendu longtemps pour réaliser une deuxième version, dans un sweat matelassé que j’ai trouvé au salon Aiguilles en Fête, à Paris, sur le stand de Tissus And Co. Cette fois-ci, je le voulais plus « sportswear » même si au final, on retrouve le côté plutôt chic du modèle. Le tissu en est sans doute pour quelque chose. Comme je trouvais mon premier essai un rien trop court, j’ai rallongé le devant et le dos de 3 cm. J’ai également rajouté 1 cm à la longueur des manches. Et pour me passer des pressions, j’ai coupé le devant dans le pli du tissu en enlevant la parementure. Je dois dire que cette version a ma préférence… Qu’en pensez-vous?

Ce qui est sûr, c’est qu’entre les deux, mon cœur balance 🙂 Mais ne dit-on pas, jamais deux sans trois? Affaire à suivre !


1 commentaire

Livia en Liberty

Les jours rallongent petit à petit et même si le soleil n’est pas fort présent pour le moment, on a envie de fleurs, de couleurs et de gaieté, pas vous?

Sur le coin de mon étagère, dormait un coupon de sweat Liberty que je gardais précieusement en attendant un chouette projet à réaliser… En allant au salon Aiguilles en Fête à Paris, j’ai eu la chance de rencontrer Catharine Deweerdt, créatrice de la marque de patron Coup Coup. Elle m’a offert un de ses nouveaux patrons et je me suis dit qu’il arrivait à point nommé pour mon coupon de Liberty de chez Motif Personnel. Il s’agit du patron Livia. dsc_2006 dsc_2008

Les + du patron : c’est un modèle qui peut se décliner en plusieurs autres modèles très différents, tout cela à partir d’un seul patron, c’est plutôt sympa, non? Aussi, une fois passé le déchiffrement du patron et des explications, tout s’emboîte merveilleusement bien.

Les – du patron : je l’ai dit, j’ai parlé de déchiffrement. Je trouve que les planches ne sont pas très claires et les explications sont assez succinctes, ce qui demande un peu de patience et de logique. Je vous avoue que j’ai failli le mettre de côté… non pas que je n’avais rien compris, mais que pour le moment, j’aime la couture efficace qui me permette de ne pas perdre trop de temps à comprendre un montage ou l’autre. Peut-être n’êtes-vous pas de mon avis mais je trouve cela dommage, surtout qu’il s’agit de très chouettes modèles! Allez vite jeter un œil au site internet Coup Coup.

Question taille, il taille juste. Assez juste je dirais, surtout en longueur. Je l’ai réalisé en taille 4 ans pour ma 3,5 ans, assez menue et je me rends compte que j’aurais dû rallonger les manches… Mais en largeur, il est parfait. Vous allez juger par vous même 🙂

Pour ma part, j’ai choisi de réaliser le modèle C, le sweat.

dsc_1996 dsc_1997 dsc_1998 dsc_1999 dsc_2000 dsc_2001 dsc_2002 dsc_2003 dsc_2004dsc_2005

J’adore les manches raglan et les pattes de boutonnage sur le devant; je trouve qu’elles donnent beaucoup de caractère à ce modèle.

dsc_1991 dsc_1995dsc_1990

Sweat Livia, réalisé en taille 4 ans (modèle C). Tissu de chez Motif Personnel et bord-côte de chez Nostex.