Cute You're

Créations pour petits et grands


18 Commentaires

Eden la belle

Qui ne connaît pas encore les patrons de La Maison Victor ? 😉 Sur ma to do list kilométrique, j’avais repéré depuis un petit temps la robe Eden, qui m’a séduite par son dos et sa simplicité romantique. Il me fallait encore le tissu… Puis, j’ai littéralement flashé sur un tissu des Coupons de Saint Pierre : bleu comme j’adore, et pleins de couleurs estivales, idéal pour se rendre à un mariage! 13231280_10156882518230147_1983517996_n

L’avantage de ce tissu est qu’il était assez stretch et qu’il m’a permis de simplifier le dos et de me passer de boutonnières. J’ai donc simplement coupé le dos dans le pli du tissu. J’ai coupé le patron en taille 36 mais comme le tissu était assez élastique, j’ai dû reprendre pas mal pour le haut ; la prochaine fois, je sais que je peux le couper en 34!

En ce qui concerne le patron en lui-même, un vrai régal à réaliser! J’aime les projets efficaces et rapides, faute de temps de me lancer dans des projets abracadabrants. Je vous le recommande vivement !

13219954_10156882518305147_1014811651_n

Le tissu étant un peu épais, j’ai dû fixer la parmenture avec quelques points pour ne pas qu’elle ressorte. L’assemblage avec la surjeteuse est un réel plaisir et un jeu d’enfant 😉

Avec cette belle tenue, il me fallait du jaune, dans les accessoires : j’ai donc trouvé un sac à main (Véritas) et des chaussures assortis. Quant aux boucles d’oreilles, elles ont été faites sur mesure par Anne-Christine, une amie qui réalise de magnifiques choses ; allez vite voir sa page (Ptit Bizou). Ici, elles sont réalisées en cuir!

13233487_10156882518350147_2093077382_n

Bref, pour une journée printanière mais froide, cette robe était idéale à porter 🙂 Qu’en pensez-vous?

13219654_10156882518615147_1469982280_n 13219890_10156882519265147_753824462_n 13227932_10156882518730147_1747220398_n 13233253_10156882518965147_1024894703_n 13233372_10156882518425147_707298343_n


3 Commentaires

Du corail et de la dentelle

Prenez un beau coton fil à fil de couleur corail et associez-le à de la dentelle (la belle et fameuse dentelle de chez Stragier) et vous pourrez obtenir un résultat WAOUW! C’est l’association qu’a choisie ma sœur pour que je relève un fameux défi (je n’avais encore jamais cousu de dentelle) : réaliser une robe pour un mariage.

unnamed (13)

Première étape : le choix du modèle. Après avoir épluché pas mal de magazines et de patrons, son choix se porte sur une robe de la revue Tendances Couture – Simplicity n°17.

unnamed (15)

 

Le hic : il s’agit d’un patron grande taille. Première difficulté donc : réajuster le patron à la taille de ma sœur; ce qui ne fut pas chose simple car elle ne fait pas la même taille partout… L’idée est aussi de faire des manches plus courtes et rien qu’en dentelle, de doubler le bustier avec la dentelle et de laisser la jupe en coton corail.

Deuxième étape : découpe du patron et réalisation d’une toile afin de pouvoir faire des réajustements. Et heureusement que je n’ai pas coupé directement dans le bon tissu, car j’ai dû reprendre pas mal, tout comme je me suis aperçue que la robe faisait des plis dans le creux du dos,  ce qui m’a valu de reprendre à cet endroit-là  aussi.

Troisième étape, une fois que nous sommes sûres du bon ajustement de la robe : la découpe dans la dentelle et le tissu. La dentelle, c’est une opération délicate! D’autant plus que le bord de la dentelle devait correspondre au bord des manches ainsi qu’au bas du bustier. L’idée est de placer cette dentelle par-dessus le bustier de sorte qu’elle se pose délicatement sur la taille. Cela se résume en fait à coudre un second bustier rien qu’en dentelle, qui sera joint au tissu et à la doublure par la couture d’encolure. La surjeteuse m’a bien aidée pour assembler les pièces du bustier en dentelle, car les coutures devaient être les plus invisibles possible. Vous me suivez? 😉

unnamed (14)

 

Quatrième étape : assembler et coudre la robe. Pas de souci particulier à ce stade-là, si ce n’est les emmanchures. Le modèle n’est pas prévu pour être triplé (doublure, tissu, dentelle). Comment dès lors insérer les manches en dentelles avec le bustier déjà triplé? Cela m’a valu quelques heures de réflexion. Au final, j’ai choisi de coudre les manches en tout dernier, apposées aux emmanchures. Et pour que la robe tienne bien, j’ai ajouté deux fines bretelles sur lesquelles les manches raglan sont venues se poser. Opération délicate aussi qui m’a pris d’autres centaines de minutes.

Cinquième étape : dernier essayage avant de réaliser les finitions. Ok, tout se met bien (soulagement!).

Sixième étape : les finitions. L’ourlet de la robe, à la main, au point invisible bien entendu. Puis, à la main toujours, coudre la dentelle sur tout le pourtour du bustier ainsi que dans le dos. Encore quelques heures de travail à ajouter! Et petite note finale, la découpe de quelques fleurs de dentelle que j’ai cousues à la main sur la poche droite de la robe.

DSC_9183

 

Alors, satisfaite du résultat? La perfectionniste que je suis aurais encore voulu mieux faire mais le principal était bien entendu que ma sœur se sente à l’aise dans sa robe et surtout qu’elle se sente belle, je pense que c’était le cas 😉 On aurait pu discuter sur la présence des grandes poches sur la robe mais c’est ce qui rend le modèle original, tout en restant chic grâce à la dentelle. Après-coup, je pense qu’il aurait été aussi plus simple de partir de rien et de construire le patron ou la robe sur elle, plutôt que de se casser la tête à modifier les tailles d’un patron…

Je vous laisse découvrir le résultat en photos 😉

DSC_9177 DSC_9178 DSC_9179 DSC_9180 DSC_9185 robe Caro

Et pour l’occasion, ma sœur a réalisé une pochette dans les chutes de tissu !

Voilà, maintenant, il faut que je trouve le temps de coudre une robe pour moi 😉 A bientôt!

 


Poster un commentaire

Ma petite robe rétro ou le défi tirette

Dans le cadre d’un défi dont le thème était cette fois-ci « Zippe-moi ça« , j’avais envie de me coudre une robe et de me lancer moi-même dans son patronage. La copie était à rendre pour le 15 septembre, et même si j’avais réussi à poser cette tirette, je n’avais pas eu le temps de la finir. Les résultats de ce défi sont à découvrir ici.

Et comme ces derniers jours je suis prise d’une frénésie de couture (cela doit être l’effet Cousu Main), je souhaitais finir tous mes projets commencés (donc il y aura encore d’autres posts tout bientôt). Vous le verrez ci-après, ma petite robe a évolué depuis : sous les conseils judicieux de ma moitié, je l’ai raccourcie et ai ajouté quelques finitions qui font toute la différence ! Ourlet rapporté avec un biais Liberty pour les emmanchures, biais sur la parementure de l’encolure et petit bouton de nacre sur le devant.

J’avais gracieusement reçu ce tissu d’un style plutôt rétro du Caméléon Coquet sans avoir vraiment ce que j’allais en faire. Puis, ça a fait tilt : je voulais une robe simple, élégante mais avec une pointe de « punch ». C’était tout trouvé. Je la voulais aussi chic, d’où l’association avec un coton sergé noir pour la partie bustier.

Le défi, vous l’aurez compris, c’était la pose de la fermeture à glissière invisible qui n’a heureusement pas posé de problème.

Alors, à quand l’occasion de la porter?

DSC_6854 DSC_6856 DSC_6858 DSC_6857