Cute You're

Créations pour petits et grands


19 Commentaires

Le flou – Cousu Main épisode 10

Samedi passé, était venu le moment d’entrer un peu dans la peau des stylistes et de créer une robe sans patron, à partir du mannequin. Détail non négligeable : il fallait que la robe soit construite à partir d’un bijou, de sorte qu’elle ne pourrait exister sans ce bijou. A l’annonce de cette épreuve, j’ai senti de l’appréhension, certes, mais aussi beaucoup d’enthousiasme à l’idée de pouvoir créer à partir de ces idées. J’aime ce genre de challenge ! Aussi, à ce stade de la compétition, on commence à prendre le rythme, à se sentir plus à l’aise et même, à prendre goût à ce jeu. Si j’étais arrivée jusque là, je pouvais bien me démener encore un peu pour arriver le plus loin possible, non? Au fond de moi, rien que de faire partie des 12 candidats Cousu Main est déjà une victoire et je n’avais rien à perdre, tout au contraire…

Premièrement, il fallait choisir le bijou… et bien le choisir, puisque toute la robe allait en dépendre! J’ai tout de suite accroché sur ce collier aux formes géométriques car je l’imaginais bien faire partie d’une très belle robe au style cocktail, simple mais classe.

12822233_10156586446970147_1286778772_n 12825614_10156586446655147_1391175742_n 12822134_10156586446850147_372865767_n

Comment ais-je procédé? J’ai pris le parti de réaliser une toile en guise de « brouillon », à partir du mannequin. Cela me rassurait un peu, histoire d’épargner le tissu au cas où cela ne fonctionnerait pas du premier coup 😉 Une fois les mesures du mannequin prises, il fallait couper la toile selon le modèle recherché. Je souhaitais réaliser des minis plis tout le long de l’encolure afin d’intégrer celle-ci au collier. Pour cela, il fallait que je calcule la largeur nécessaire en fonction du nombre de plis souhaité. C’était le plus délicat. Après, la coupe était assez simple.

12255190_10156586444880147_1695650718_o

Mon tissu étant très fin et assez transparent, il me fallait doubler entièrement la robe. Choix judicieux car cela a permis de belles finitions au niveau de l’encolure devant et dos. Cela m’a aussi permis d’insérer des bretelles élastique dorées entre la doublure et le tissu du dos. Bizarrement, je n’étais pas du tout stressée durant cette épreuve; je me sentais dans mon élément, sans rien qui puisse me perturber. Et pour une fois, j’ai pu finir sans stress avant la fin du compte à rebours de Cristina. Je l’aurais bien enfilée directement, cette robe, au lieu de la mettre sur le mannequin 😉 J’était assez contente du résultat, et surtout d’avoir réussi ce défi de taille !

12822926_10156586444820147_1388714262_o 1974650_10156586446530147_1787582297_n

IMG_3186 IMG_3183 IMG_3184 12822191_10156586445385147_917297938_n 10525045_10156586446230147_1893376678_n

Il n’y avait pas que ma robe qui était réussie : celle d’Edith était très classe, je l’aurais bien portée aussi!

Quel bonheur de réussir une telle épreuve en étant première du classement! Je dois dire que cette réalisation est ma fierté du concours. J’ai même gardé la toile qui m’a permis de la coudre, afin d’en refaire une chez moi 😉 Mais là, le problème, c’est le temps…

Mais ce n’était pas fini… Il restait la customisation. Cette dernière s’annonçait tout aussi difficile : déstructurer un bleu de travail pour en faire un tout autre vêtement. J’avais envie, une fois de plus, de réaliser un vêtement d’enfant. L’idée m’est venue naturellement de réaliser une petite combinaison : les manches du bleu du travail deviendraient les jambes de la combinaison ; je récupérerai la ceinture en la rétrécissant, … Le plus difficile restait la fourche. Heureusement, Julien est arrivé à ma rescousse avec de bons conseils. Toutefois, cela m’a fait perdre un peu de temps et je craignais de ne pas terminer. Ce qui est arrivé, même si le rendu final était assez mignon.

IMG_3194

Oh, j’oublie un détail, la combinaison ne rentrait pas sur le mannequin! Trop juste! Trop râlant! Mais au fond, la raison est simple :

J’ai trop pensé à ma fille de 2 ans 🙂

Avant de vous retrouver pour la demi-finale samedi prochain, je tiens à vous remercier pour tous vos encouragements, vos nombreux messages et réactions qui me portent énormément et me poussent à croire encore plus en mes rêves. Au niveau du concours, rien n’est gagné et me voilà entourée de techniciennes redoutables… La moindre erreur est fatale. Michèle a dû nous quitter malheureusement. Ses conseils nous manqueront! Mais si vous ne connaissez pas encore son blog, allez vite jeter un œil!

Il va falloir s’accrocher ! A samedi 😉


8 Commentaires

Le street wear à l’honneur – Cousu Main épisode 3

Troisième semaine de la compétition… Et je suis encore là 🙂 Je vie les émissions une par une, sans me projeter encore. C’est déjà une réelle victoire d’avoir passé les sélections et de figurer parmi les 12 candidats! Après cette troisième épreuve, nous ne serons plus que 10… C’est le jeu, hélas!

Le thème du street wear ne me fait pas peur. Le patron imposé, pour l’épreuve technique, ne me paraît pas trop compliqué à réaliser, si ce n’est le bas du sweat avec son bord cote « incrusté » qui permet d’avoir une belle finition au niveau du bas du sweat. Qu’importe, je me lance, vu qu’il le faut bien.

Pour l’occasion, je repère un sweat tout doux de chez Camillette Création (souvenez-vous,il s’agit de Camille, candidate de la saison 1) et de son superbe tissu Le Pic du Soir. J’en raffole de ce tissu, tellement il est agréable à coudre. Puis, si je pouvais mettre en valeur une candidate de Cousu Main, il fallait en profiter 😉

LE PIC DU SOIR-2

3h pour réaliser un sweat!?? Il est vrai qu’avec la surjeteuse, ça change tout, et tout va plus vite, à condition bien sûr qu’on arrive à dompter la bête. Il n’est pas toujours facile de s’habituer à une nouvelle machine, fort différentes de celle qu’on utilise chez soi.

Durant l’épreuve, je ne rencontre pas de difficultés particulières. Je passe un peu de temps sur ce bord-cote du bas, qui devait être parfait au niveau des coins, et bien remonter derrière la fermeture éclaire pour finir le tout de manière qualitative.

IMG_2962 IMG_2961

Le résultat final me plaît beaucoup! Je le trouve très masculin. Quelques points que j’aurais pu parfaire : intégrer le bout de la fermeture éclaire dans la parementure de la capuche (plus propre!). Et un des coins du bord côte méritait d’être plus net. J’aurais bien vu Julien le porter mais j’avoue que celui d’Edith lui allait tout aussi bien 😉

12507187_144791075898814_7077035283564292044_n

108588802_o

Seconde épreuve : customiser un bas de pantalon style jogging… Waouw, là, il fallait être inspiré! Après quelques minutes de réflexion, j’ai choisi d’utiliser le tissu du pantalon comme tissu, et non pas de réutiliser les pièces pour les intégrer ailleurs. Une robe de petite fille, voilà que ce j’allais faire ! Il me fallait alors l’associer avec un petit coton assorti. Comble du hasard, je choisis encore un tissu Camillette Création, sans le savoir à ce moment-là!

Pour réaliser cette petite robe, j’ai procédé comme suit :

  1. Couper des pièces devant et dos dans les jambes du pantalon. Assembler le devant par une couture milieu devant;
  2. Coudre les couture d’épaule et ainsi assembler le devant et le dos;
  3. Tracer un beau col en se référant à l’encolure et couper 4X le col dans le coton. Entoiler chaque partie.
  4. Coudre le col à l’encolure en prenant soins des finitions. Si je me souviens bien, je l’ai fini en posant un biais noir;
  5. Terminer les emmanchures avec un biais rapporté;
  6. Couper un rectangle de la longueur souhaitée pour le bas de la robe. Et prendre une certaine largeur pour réaliser de belles fronces. A ce moment-là, je me souviens d’un conseil technique qu’Amparo nous avait donné, à propos de fronces particulières qui, une fois réalisées, permettent d’obtenir un effet « vagues » ou « boule ». Je voulais la tester ici. Comme j’avais un coton assez fin, je l’ai d’abord replié sur lui-même de sorte d’avoir une double épaisseur. Cela m’évitait, par la même occasion, de faire un ourlet dans le bas, puisque j’avais un beau pli à la place. Une fois mon rectangle coupé, il s’agissait de couper le bord supérieur du rectangle en faisant des vagues régulières. Ensuite, pour froncer le bord, il fallait coudre à grands points sur deux lignes, en suivant bien les vagues (cf. schéma ci-après). Puis tirer pour froncer en prenant soin de bien répartir les fronces tout autour.
  7. 12596297_10156423740135147_1605171050_n
  8. Coudre la jupe ainsi froncée au bustier ;
  9. Fermer le dos de la jupe jusqu’au repaire de la fermeture à glissière;
  10. Coudre la fermeture à glissière invisible avec le pied adapté et je pense qu’on y est 😉
  11. Avec le tissu noir qui restait, j’ai réalisé un petit nœud doublé de coton, que l’on peut soit mettre dans les cheveux, soit à la taille.

IMG_2994 IMG_2995 IMG_3003

Qu’en pensez-vous? Si vous aussi vous tentez une petite robe de ce style, venez vite me la montrer! J’espère que mon tuto est clair…

Hop on termine par un selfie d’Edith et Oriane 😉

IMG_2997

A samedi !


8 Commentaires

Cousu Main épisode 2 – les plis

Me voilà de nouveau dans le train pour Paris, direction Cousu Main et 2e round. Pour cela, il me faut laisser ma p’tite famille, c’est-à-dire mes 2 adorables enfants et mon cher et tendre qui, du jour au lendemain, a dû gérer la baraque sous tous les fronts en plus de son boulot très prenant. Je lui tire particulièrement mon chapeau car il a géré de main de maître, même si sa semaine était tout aussi intense que la mienne, à des km de là. Au début, et à l’annonce de ma participation pour M6, j’avoue que j’étais assez anxieuse pour l’organisation familiale. Car, il faut le dire (et même si certains soulignent que les conditions de tournage étaient moins intenses que celles de l’année passée), ces quelques jours baignés dans la couture sont très prenants et fatigants, sans compter le stress du temps qui passe et la caméra qui nous suit partout. Les journées étaient longues ; les nuits très courtes. Et je me demande vraiment comment les candidats de l’année passée ont survécu au rythme acharné qui leur avait été imposé, tellement je trouvais que nous avions déjà un rythme soulevé. De même, ce n’est pas rien de tout lâcher pendant une semaine alors qu’on avait l’habitude de tout gérer avant, d’autant plus que je ne pouvais pas dire quand j’allais rentrer. Mais au final, on ressort toujours grandi d’expériences comme celles-ci, car elles nous permettent d’explorer d’autres facettes de notre personnalité, et qu’elles nous poussent à sortir de notre zone de confort pour nous surpasser encore plus.

Soit, revenons à nos petits plis…

Même si on approche déjà de la 3e émission de Cousu Main, je ne suis pas encore revenue sur l’épisode de ces fameux plis. Je dois dire que j’étais assez à l’aise pour cette épreuve ; les plis m’inquiétaient moins que la patte de boutonnage 😉

Il me fallait un tissu qui ait de la tenue; j’ai trouvé mon bonheur assez vite. Et comme j’adore associer les couleurs et les tissus entre eux, j’ai pensé que cette association était parfaite !

IMG_2933 IMG_2935

Je n’ai pas éprouvé de difficulté particulière pour cette épreuve. Il fallait juste être méthodique dans la formation des plis. Et pour ne pas me stresser avec l’ourlet que l’on fait généralement à la fin en dernière minute, j’ai pris le parti de commencer par celui-ci. Je pense que c’était une bonne idée 😉 Je me suis aussi plu à recouvrir les boutons de la ceinture pour qu’ils soient assortis.

 

aSTRID

Bref, j’étais assez fière de ma réalisation et de remporter ainsi le vêtement de la semaine !

12509113_1184424961587660_73581982920916102_n

Petite anecdote et non des moindres, je portais ce jour-là une robe que j’ai réalisée avec le patron Aime Comme Marie, et le fameux tissu ananas de chez Motif Personnel. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, c’est ici.

Épreuve n°2 : transformer une robe démodée en un autre vêtement pour femme et y ajouter 2 plis différents. J’ai choisi, pour l’occasion, de réaliser un top féminin avec une série de plis « enveloppe » sur le devant, et un pli creux dans le dos. Les plis m’ont pris un certain temps, ce qui fait que je n’ai malheureusement pas réussi à terminer mes emmanchures avant la fin du temps imparti.

IMG_2952

Un petit top que je trouve bien classe 😉

Alors, vais-je rester dans le top 3 la prochaine fois? pour le savoir, rendez-vous samedi prochain, même heure, même poste ; c’est le streetwear qui est à l’honneur! Je pense que ça va vous plaire 😉 A samedi!

 


3 Commentaires

J’ai un secret à vous dire !

Si je vous dis : couture, ou encore, concours, ou mieux, Cristina Cordula? Vous pensez à ??? Cousu Main bien évidemment 😉 Pourquoi je vous en parle? Maintenant je peux vous le dire, j’ai eu la chance, en tant que Belge, de participer à la saison 2 qui paraîtra à partir du 2 janvier à 18h sur M6! Alors si vous voulez connaître mes aventures couturesques, les anecdotes de l’émission, et découvrir mon univers, n’hésitez pas à me suivre via ce blog ou encore via ma page Facebook spéciale Cousu Main !

12386652_10156299140740147_1417379082_n

Hé oui, c’est moi, à droite sur la photo 😉 J’ai hâte de découvrir tout cela avec vous ! Tout comme j’ai hâte de vous présenter tous ces candidats couturiers bourrés de talents, qui ont fait de ce concours une expérience unique!

cousu-main2c cousu-main2b

Ces photos vous donnent l’eau à la bouche? Alors retrouvez-moi samedi 2 à 18h sur M6 (ou en replay pour nous les Belges!).

A très vite 😉

astrid & cristina

 


1 commentaire

Duo de renards

Cela fait un certain temps que je ne suis pas revenue par ici… Il s’en est passé des choses, des choses pas très drôles et qu’on voudrait oublier, et qui font que tout reste en suspens pendant un certain temps. Mais regardons vers l’avenir maintenant et replongeons dans la couture-thérapie.

Je vous présente aujourd’hui un duo de sweats assortis, l’un garçon, l’autre fille. Ils font la paire évidemment. Patron ultra efficace, déjà testé et approuvé par Le Labo d’Isa, que je me devais de réaliser à mon tour! Les jours froids ayant fait leur grand retour, je voulais coudre un sweat tout doux tout chaud pour mes p’tits princes ; j’ai trouvé mon bonheur chez Stoff. Le fameux patron provient du livre « Collection Enfants, 15 modèles à coudre », de Lise Botterman et Griet De Smedt, un livre à avoir absolument dans sa bibliothèque tant ces patrons sont simples, beaux et inratables car si bien expliqués. Et en plus, les auteures prévoient de multiples déclinaisons à partir d’un modèle! Je ne peux donc que vous le conseiller !

DSC_9901

Pour mon aîné, je l’ai réalisé en taille 110/116 et pour la petite (plus si petite que ça), en taille 98. Les patrons taillent juste, je me dis que j’aurais dû prendre une taille au-dessus pour qu’ils puissent les mettre plus longtemps mais là, comme ça, ils sont justes parfaits 🙂

DSC_9903DSC_9906DSC_9907

Admirez le beau raccord 😉

Question tissu et matière, je pense que ce modèle conviendrait mieux à une matière sweat légèrement plus stretch que ce polaire, qui d’ailleurs pluche à n’en plus finir à la découpe. Mais le résultat en vaut largement la peine ; les renards sont adoptés !

12299399_10156240732275147_7795890905318600020_nDSC_9897DSC_9892

En prime, un petit snood ou tour du cou assorti 😉

DSC_9884

Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais ma princesse porte aussi un pantalon Cute You’re 😉 Les capuches sont doublées de jersey (Nostex) et les bords-côtes proviennent de chez Stoff aussi.

DSC_9882DSC_9881DSC_9888


4 Commentaires

Des Ananas pour Mon Petit Bazar

Mon Petit Bazar aux ananas… Je l’ai imaginé, je l’ai réalisé et… je le porte 🙂 Mais quel bazar!

D’abord, un petit mot sur ce patron qui m’avait fait de l’œil sur le site de Aime comme Marie. Je regrette que les explications n’aient pas fait mention des tissus conseillés pour la réalisation de cette robe ; cela aurait pu mieux m’orienter dans mon choix de tissu. Certes, je suis allée faire un tour sur la toile pour avoir une idée de ce que cela donnait mais je n’ai pas vraiment trouvé ce que je cherchais : il fallait me lancer! Puis, cette robe porte bien son nom: Mon Petit Bazar, c’est vraiment l’appropriation d’un modèle en fonction de ses goûts, son ressenti, ses envies… Bref, il permet d’être décliné de multiples façons et son rendu sera toujours différent!

J’ai choisi un jersey viscose de chez Motif Personnel : les fameux ananas dorés sur fond bleu marine. J’adore tout simplement ce tissu, très agréable à coudre et à porter. Par contre, je ne suis pas convaincue à 100% de mon choix de matière par rapport au modèle. Je pense que cette robe devrait idéalement être réalisée en bi-matière : le haut en tissu fluide ou en coton tout fin et souple ; et le bas en tissu extensible car c’est agréable de ne pas être serrée à la taille et j’adore la taille basse de ce modèle ! Et c’est un réel plaisir de coudre ce tissu avec la surjeteuse.

Aussi, les boutonnières au dos, si l’on choisit de réaliser le haut en jersey, sont plus décoratives qu’utiles et j’aurais pu m’en passer, tellement l’encolure est large. Enfin, petit conseil que je vous donne si l’envie vous prenait de réaliser ce modèle en jersey comme je l’ai fait, faites attention à la taille. J’ai choisi, en fonction de mes mesures, la plus petite taille. Et du fait d’avoir un jersey extensible et un peu lourd, j’ai bien dû reprendre 2 cm de chaque côté en partant du bas des manches jusqu’au bas de la robe.

Cette robe n’est pas parfaite : j’aurais pu faire attention aux raccords au dos, et je n’ai pas pensé soutenir le bord des poches de sorte que celles-ci ondulent un peu. Mais je m’y sens bien! Il me restait même assez de tissu pour réaliser un petit foulard assorti, qui complète pas mal le dessus. A porter avec ou sans ceinture, je m’y plais déjà et je sens que je la porterai souvent !

DSC_8209 DSC_8212 DSC_8213 DSC_8214 DSC_8215 DSC_8216 DSC_8217 DSC_8225 DSC_8230