Cute You're

Créations pour petits et grands


7 Commentaires

La lingerie – Cousu Main épisode 7

Samedi passé, vous étiez nombreux devant vos écrans. Et pour cause, la lingerie était mise à l’honneur et nous allions vous en faire voir de toutes les couleurs 😉

Une épreuve pour laquelle je n’étais pas très à l’aise. Je ne m’étais jamais essayée à la lingerie. Je pense qu’en fait, c’est surtout ces tissus fluides, glissants et autres qui me retenaient de tenter l’aventure. Ici, pas le choix, je devais me jeter à l’eau.

Astrid

Surprise : voilà de jolies mannequins qu’il va falloir habiller et pour lesquelles il va falloir ajuster le patron, c’est-à-dire, un bustier avec de baleines, et une culotte. Je vous présente Camille, avec qui je me suis tout de suite bien entendue. Elle sera, tout au long de l’épreuve, une réelle aide pour moi!

htmlDiff_shadowbox (8)

Astrid

Astrid

Pour le choix du tissu, le rose poudré m’a littéralement séduite. Je souhaitais quelque chose de doux, mais aussi un peu sexy. Camille a appuyé mon choix, et c’était parti! Sur les côtés du bustier et de la culotte, j’ai rajouté une  couche de dentelle plumetis, pour lui donner un côté plus glamour. Je n’ai évidemment pas pensé à rajouter quelques millimètres de plus sur les valeurs couture de celui-ci, afin qu’il ne se resserre pas trop une fois pris dans les coutures. C’est ce qui est arrivé et résultat, on peut constater un tiraillement sur ces parties-là. C’est vraiment bien dommage car il aurait pu être parfait. Mais le jury le trouvait quand même bien réalisé et me voilà repartie dans le trio de tête avec la 3e place 🙂

IMG_3101 IMG_3102 IMG_3099 IMG_3100

En tout cas, Camille portait admirablement bien l’ensemble, vous ne trouvez pas?

Les choses sérieuses … heu… drôles allaient suivre. Place à la customisation d’un pyjama « pépérisant » comme dirait Cristina. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé sur ce coup-là. Je pense que je passais un tellement bon moment que j’ai oublié le chronomètre, la pression et tout le reste. J’ai pris pas mal de temps d’abord pour savoir ce que j’allais faire. Puis, avec l’appui de Camille, je me suis jetée dans un élan créatif sans réel but. Mal m’en a pris… Les minutes défilaient à toute vitesse et, même si j’ai pris la peine de réaliser de belles bretelles doublées (ce qui m’a pris un temps fou), je n’avais toujours pas de nuisette réalisée et finie. A la base, tout le monde le sait, je suis plus technicienne. Depuis le début du concours, je prends de plus en plus de plaisir à créer sans patron, même si la technique n’est pas encore au point. J’aurais dû être sur mes gardes cette fois-là. Alors oui, j’aurais pu, sous le stress et la pression qui se rappelaient à moi, paniquer, hurler, pleurer et j’en passe… mais la situation était tellement comique, que c’est le fou rire qui a pris le dessus. Pour ce concours, je n’avais pas vraiment d’attente, je vivais épreuve après épreuve sans m’inquiéter pour le tour d’après. Cela m’a permis de relativiser. Alors oui, je vous ai un peu fait peur, mais je ne me sentais pas encore en danger et puis, je m’amusais, je passais un agréable moment, en oubliant un peu la caméra. Il valait mieux en rire, non?

Pour ceux et celles qui n’ont pas encore vu cette belle émission, il y a le replay disponible ici. Je pense que vous allez rire avec moi 😉

Et les photos? Quelles photos? Je trouvais ma réalisation tellement risible que je n’ai pas pris la peine de la prendre en photo. Même si l’arrière de la nuisette laissait à désirer, l’avant avait quand même un peu d’allure, non? 😉 Alors, si vous, vous avez des photos (on ne sait jamais), vous pouvez toujours me les faire parvenir !

C’est Nadia qui remporte le vêtement de la semaine avec son kimono. Frédéric n’a pas eu de chance ; rien ne s’est passé comme il le voulait et il quitte malheureusement l’aventure. Vous pouvez continuer à le suivre sur sa page Boutfil !

Pour clôturer, avez-vous deviné quel est le patron de la veste que je portais lors de cette émission? Oui il s’agit de la veste Liv de La Maison Victor que vous pouvez retrouver ici sur mon blog. A la semaine prochaine et vive le vintage!

DSC_6836


8 Commentaires

Le jean – Cousu Main épisode 6

Le jean, un thème que je redoutais… Surtout le pantalon jean pour homme! Je n’en avais jamais fait, et le montage de la braguette me faisait peur. Dans cette émission, où je me fais très discrète finalement, il n’apparaît pas que j’aie éprouvé des difficultés lors du montage de la braguette. Pourtant, ça m’a fait perdre énormément de temps et m’a mise en retard pour tout le reste, donnant pour résultat final le bouton manquant! Oui, un jean n’est pas un jean sans son bouton à la ceinture 😉

La pression était bien là, car non seulement il fallait coudre un jean, mais aussi il fallait qu’il sied à un mannequin en chair et en os! Je ne vous dis pas comme l’ambiance était au rendez-vous sur le plateau! Prises de mesures oblige, je me suis rendue compte qu’il fallait que je réduise la largeur de mon patron si je voulais que le jean soit adapté à sa morphologie.

Mais revenons un peu sur le choix des tissus. J’ai choisi un jean pas trop foncé, que je pouvais assortir à un jean style pied-de-poule, pour les poches. Ce jean pied-de-poule, dès que le l’ai vu, je l’ai voulu… c’était la touche originale et moderne qui allait me démarquer des autres.

Astrid

Astrid

Astrid

Au final, mon jean prend forme et j’en suis plutôt satisfaite. Mais le temps reste mon ennemi numéro 1 et il me manquait 5 minutes pour mettre ce bouton à la ceinture. Cela m’a valu la 4e place. Pour un premier jean, je le trouve très classe quand même 🙂 J’avoue que celui d’Edith et de Michèle l’étaient encore plus !

Astrid

IMG_3061 IMG_3062

Place à la customisation. Tout de suite, mon choix était fait : j’allais réaliser une petite veste d’enfant à partir de 2 pantalons en jean et d’une veste en jean dame. Encore une fois, on ne voit pas grand chose de cette customisation avant le résultat final. Dommage, car je m’étais vraiment appliquée pour qu’elle soit parfaite, même à l’intérieur!

htmlDiff_shadowbox (4)

Astrid

En deux heures, c’était quand même risqué, car n’ayant pas de patron, je suis repartie sur la technique du moulage, et j’ai même créé un patron de col à partir du mannequin. Pas le temps de placer les poches… Haaa ce temps, encore et toujours !!!

12695499_1680823772195059_781608996_o 12646969_1201973446499478_5283130981763203322_n

IMG_3092 IMG_3093

Bon, place au verdict…

Astrid

Entre Roderick et Laetitia, c’est serré. C’est malheureusement ma Laeti qui nous quitte. Cela devient de plus en plus difficile de voir partir ces compagnons de route! Car avec les jours qui passent, et vu l’expérience intense des tournages, nous nous attachons les uns aux autres, pas moyen autrement !Mais je vous invite chaudement à découvrir les créations de Laetitia sous la marque Maison Onissia. Moi, j’ai déjà adopté, et vous?

La semaine prochaine, place à la lingerie…. Encore un défi de taille car je ne m’y suis jamais aventurée avant. Et à la base, c’est pas trop mon truc… Mais vous verrez bien 😉 Encore une émission qui promet d’être bien vivante et passionnante! A samedi!

 


7 Commentaires

Un duffle-coat haut en couleurs – Cousu Main épisode 5

Non, l’hiver n’est pas fini, et comme il fait froid, on n’échappe pas aux manteaux d’hiver comme le duffle-coat, par exemple 😉 C’était bien le thème de la 5e émission de Cousu Main. Les semaines passent et à ma grande surprise, je suis toujours là et je prends de plus en plus de plaisir à relever les défis proposés! Qui eût cru un jour que je vivrai une telle expérience? Chaque semaine, j’apprends encore plus et je rêve de mettre à profit ces nouveaux acquis.

12665899_10156469130540147_127901262_n

Nous avons 5 h pour réaliser un duffle-coat! Et nous apprenons qu’il faut ganser (ou border les coutures intérieures de biais), toutes les coutures! Ce sera long et il faut rester concentrée!

12647718_10156469130660147_1117202557_n

Pas facile de faire un choix dans les tissus. Heureusement, Oriane est là pour confirmer mes choix 😉 Vous l’avez remarqué, ce sera un duffle-coat anti grise mine, bien peps et bien coloré! J’avoue qu’en temps normal, je suis plus classique dans mes choix de tissu mais ce n’est pas tous les jours que l’on peut participer à un tel concours télévisé; autant sortir un peu des sentiers battus et expérimenter de nouvelles choses, c’était ma devise!

12659607_10156469130315147_465253529_n 12651172_1196798457016977_8153586233425029206_n

Le travail de la ganse est long, trèèèèès long mais il faut que cela soit parfait ; le jury allait y être fort attentif. Je m’applique donc tant que je peux et n’éprouve pas de difficulté particulière. Heureusement mon tissu (laine bouillie) était assez souple. Je me souviens que Nadia et moi avions terminé bien avant le compte à rebours et que nous avions défilé dans nos manteaux, mais cela n’est pas paru à l’écran 😉

Voilà le résultat :

12421463_10156469130230147_540982773_n 12650322_10156469130435147_1433741933_n

Ce qui est sûr, c’est que sous la pluie ou le froid de l’hiver, on le verra de loin 😉

Qu’en pense le jury?

12650329_10156469130405147_1222101281_n 12647842_10156469130255147_2011041749_n

Petites irrégularités au niveau de la couture de la capuche, ganses bien montées mais parfois trop rapprochées. Julien et Amparo ont quand même noté des petits détails en plus, comme par exemple l’ourlet rapporté aux manches en tissu contrastant.

Le verdict arrive : c’est Nadia qui l’emporte et elle le méritait bien car son duffle-coat était parfait! Et son tissu était un meilleur choix que le mien qui avait un peu moins de tenue.

Astrid

Astrid

12650393_10156469130295147_1408131446_n

Bon, place à la customisation, et cela ne va pas être facile : customiser un costume d’homme! Le défi était de taille. J’avoue après coup que j’avais un projet bien trop ambitieux pour les deux seules heures qui nous avaient été accordées. A la base, je souhaitais, en plus du haut, réaliser une jupe avec le pantalon du costume. Et je ne suis même pas arrivée à finir le haut… Heureusement, il était portable sur le mannequin 😉 Encore une fois, ma custo est un peu  passée à la trappe, on ne l’a pas beaucoup vue. Je m’étais encore essayée au moulage pour réaliser les pinces de devant. Si vous l’avez remarqué, le devant du costume est devenu l’arrière et vice-versa. J’ai eu beaucoup de difficulté à tailler les manches car j’ai dû coupé dans de les épaules du costume, et dans pas mal d’épaisseurs. Au final, le rendu était plutôt pas mal.. Qu’en avez-vous pensé?

htmlDiff_shadowboxIMG_3052 IMG_3053

La semaine prochaine, on continue avec un défi de taille : le jean !!!! C’est une épreuve que je redoute pas mal… Mais il faut attendre samedi prochain pour le découvrir ! 😉 Malheureusement, ce sera sans Josselin, que l’on regrettera beaucoup. Mais son aventure ne s’arrête pas là et vous allez encore entendre parler de lui !

Astrid


5 Commentaires

Du velours en veux-tu en voilà – Cousu Main épisode 4

La semaine est passée si vite, que j’ai oublié de vous raconter la 4e émission du concours, qui avait pour thème le velours. Au menu de la journée, donc, le pantalon velours à revers en guise d’épreuve technique, et une robe de chambre en velours démodée, à transformer en une robe chique et tendance.

Revenons d’abord sur l’épreuve technique, à savoir le pantalon en velours. J’avais déjà fait des pantalons avec fermeture à glissière invisible sur le côté, et j’avais déjà cousu du velours. Donc, l’épreuve ne me semblait pas insurmontable, facile même si je peux dire 😉 Mais la pression est quand même là car Julien et Amparo souhaitent que je leur montre beaucoup plus, que je leur montre tout ce dont je suis capable. Il me fallait alors pas me contenter d’exécuter simplement le patron, mais aussi d’y ajouter un détail, une touche en plus. La première idée qui m’est venue à l’esprit, est de coudre une poche dans le même tissu que celui de la ceinture. Après-coup, je me dis que j’aurais dû faire cette poche plus discrète mais au moins, on voit le pantalon de loin 😉

Astrid

Astrid

J’étais assez fière de ma fermeture à glissière, parfaite selon moi ! D’autant plus que j’étais la seule à l’avoir montée comme il le fallait, alors que les autres ont dû recommencer. On aurait pu croire dès lors que j’allais sortir première mais c’était sans compter sur ce fameux revers, qui a fait beaucoup d’émules entre nous, couturiers amateurs. En effet, il existe plusieurs techniques de revers, et ce n’était malheureusement pas la technique attendue par Julien et Amparo. Seule Oriane l’a fait comme il le fallait; ce qui lui a valu la première place, et c’était grandement mérité aussi !

IMG_3005 IMG_3007

Pour la partie customisation, quel challenge nous attendait! Pas facile de transformer ce peignoir de grand-mère en quelque chose de joli et mettable ! J’ai pris la décision de faire quelque chose de simple et efficace : une petite robe de cocktail. J’ai été un peu déçue car au final, nous n’avons pas bien vu ma réalisation à l’écran. Donc je me permets de vous en dire un peu plus ici 😉

IMG_3017 IMG_3018

Pour le haut de la robe, je me suis lancée pour la première fois dans la technique du moulage, c’est-à-dire partir du mannequin pour construire le vêtement et non partir d’un patron ou d’une technique qu’on appelle « à plat ». Vrai challenge pour moi, notamment dans les découpes princesses du devant, qui épousent bien la poitrine. Pour une première, ce n’était pas parfait, surtout les emmanchures qui n’étaient pas vraiment à la même hauteur de chaque côté.

J’ai créé un décolleté dans le dos, et repris un des boutons de la robe de chambre en guise de décoration. Pour le bas, j’ai simplement repris le bas de la robe de chambre, que j’ai froncé pour le coudre à la taille. Ici, j’ai posé les fronces par-dessus le haut (je ne les ai pas intégrées dans la couture) pour créer un effet de ceinture à la taille. On voit parfois des robes comme cela dans le commerce, et j’aime beaucoup car cela donne du volume tout en finesse. Malheureusement, la machine m’a joué des tours au moments de la coudre sur le haut et les coutures n’étaient pas nettes, car la canette devait être mal mise ou remplie. Dans le feu de l’action, et vu le temps qu’il reste, nous n’avons pas toujours le temps de remédier à ces petites erreurs…

Mais, dans l’ensemble, je suis contente de cette créa, et c’est un modèle que je porterais volontiers.

Venu le moment du verdict, il est malheureusement temps de dire au revoir à Christelle. Le temps a joué contre elle dans beaucoup d’épreuves mais, réellement, c’est une couturière et créatrice hors pair dont les créations sont juste waouw! Alors allez vite jeter un œil à son site internet et ses superbes nœuds papillons père-fils !

Allez, je vous laisse, dans quelques heures, on coud encore et cette fois-ci, c’est le duffle coat qui nous attend! Et en attendant, voici encore quelques photos d’ambiance durant le tournage de l’émission 4. A très vite!

IMG_3015 IMG_3014 IMG_3011


8 Commentaires

Le street wear à l’honneur – Cousu Main épisode 3

Troisième semaine de la compétition… Et je suis encore là 🙂 Je vie les émissions une par une, sans me projeter encore. C’est déjà une réelle victoire d’avoir passé les sélections et de figurer parmi les 12 candidats! Après cette troisième épreuve, nous ne serons plus que 10… C’est le jeu, hélas!

Le thème du street wear ne me fait pas peur. Le patron imposé, pour l’épreuve technique, ne me paraît pas trop compliqué à réaliser, si ce n’est le bas du sweat avec son bord cote « incrusté » qui permet d’avoir une belle finition au niveau du bas du sweat. Qu’importe, je me lance, vu qu’il le faut bien.

Pour l’occasion, je repère un sweat tout doux de chez Camillette Création (souvenez-vous,il s’agit de Camille, candidate de la saison 1) et de son superbe tissu Le Pic du Soir. J’en raffole de ce tissu, tellement il est agréable à coudre. Puis, si je pouvais mettre en valeur une candidate de Cousu Main, il fallait en profiter 😉

LE PIC DU SOIR-2

3h pour réaliser un sweat!?? Il est vrai qu’avec la surjeteuse, ça change tout, et tout va plus vite, à condition bien sûr qu’on arrive à dompter la bête. Il n’est pas toujours facile de s’habituer à une nouvelle machine, fort différentes de celle qu’on utilise chez soi.

Durant l’épreuve, je ne rencontre pas de difficultés particulières. Je passe un peu de temps sur ce bord-cote du bas, qui devait être parfait au niveau des coins, et bien remonter derrière la fermeture éclaire pour finir le tout de manière qualitative.

IMG_2962 IMG_2961

Le résultat final me plaît beaucoup! Je le trouve très masculin. Quelques points que j’aurais pu parfaire : intégrer le bout de la fermeture éclaire dans la parementure de la capuche (plus propre!). Et un des coins du bord côte méritait d’être plus net. J’aurais bien vu Julien le porter mais j’avoue que celui d’Edith lui allait tout aussi bien 😉

12507187_144791075898814_7077035283564292044_n

108588802_o

Seconde épreuve : customiser un bas de pantalon style jogging… Waouw, là, il fallait être inspiré! Après quelques minutes de réflexion, j’ai choisi d’utiliser le tissu du pantalon comme tissu, et non pas de réutiliser les pièces pour les intégrer ailleurs. Une robe de petite fille, voilà que ce j’allais faire ! Il me fallait alors l’associer avec un petit coton assorti. Comble du hasard, je choisis encore un tissu Camillette Création, sans le savoir à ce moment-là!

Pour réaliser cette petite robe, j’ai procédé comme suit :

  1. Couper des pièces devant et dos dans les jambes du pantalon. Assembler le devant par une couture milieu devant;
  2. Coudre les couture d’épaule et ainsi assembler le devant et le dos;
  3. Tracer un beau col en se référant à l’encolure et couper 4X le col dans le coton. Entoiler chaque partie.
  4. Coudre le col à l’encolure en prenant soins des finitions. Si je me souviens bien, je l’ai fini en posant un biais noir;
  5. Terminer les emmanchures avec un biais rapporté;
  6. Couper un rectangle de la longueur souhaitée pour le bas de la robe. Et prendre une certaine largeur pour réaliser de belles fronces. A ce moment-là, je me souviens d’un conseil technique qu’Amparo nous avait donné, à propos de fronces particulières qui, une fois réalisées, permettent d’obtenir un effet « vagues » ou « boule ». Je voulais la tester ici. Comme j’avais un coton assez fin, je l’ai d’abord replié sur lui-même de sorte d’avoir une double épaisseur. Cela m’évitait, par la même occasion, de faire un ourlet dans le bas, puisque j’avais un beau pli à la place. Une fois mon rectangle coupé, il s’agissait de couper le bord supérieur du rectangle en faisant des vagues régulières. Ensuite, pour froncer le bord, il fallait coudre à grands points sur deux lignes, en suivant bien les vagues (cf. schéma ci-après). Puis tirer pour froncer en prenant soin de bien répartir les fronces tout autour.
  7. 12596297_10156423740135147_1605171050_n
  8. Coudre la jupe ainsi froncée au bustier ;
  9. Fermer le dos de la jupe jusqu’au repaire de la fermeture à glissière;
  10. Coudre la fermeture à glissière invisible avec le pied adapté et je pense qu’on y est 😉
  11. Avec le tissu noir qui restait, j’ai réalisé un petit nœud doublé de coton, que l’on peut soit mettre dans les cheveux, soit à la taille.

IMG_2994 IMG_2995 IMG_3003

Qu’en pensez-vous? Si vous aussi vous tentez une petite robe de ce style, venez vite me la montrer! J’espère que mon tuto est clair…

Hop on termine par un selfie d’Edith et Oriane 😉

IMG_2997

A samedi !


8 Commentaires

Cousu Main épisode 2 – les plis

Me voilà de nouveau dans le train pour Paris, direction Cousu Main et 2e round. Pour cela, il me faut laisser ma p’tite famille, c’est-à-dire mes 2 adorables enfants et mon cher et tendre qui, du jour au lendemain, a dû gérer la baraque sous tous les fronts en plus de son boulot très prenant. Je lui tire particulièrement mon chapeau car il a géré de main de maître, même si sa semaine était tout aussi intense que la mienne, à des km de là. Au début, et à l’annonce de ma participation pour M6, j’avoue que j’étais assez anxieuse pour l’organisation familiale. Car, il faut le dire (et même si certains soulignent que les conditions de tournage étaient moins intenses que celles de l’année passée), ces quelques jours baignés dans la couture sont très prenants et fatigants, sans compter le stress du temps qui passe et la caméra qui nous suit partout. Les journées étaient longues ; les nuits très courtes. Et je me demande vraiment comment les candidats de l’année passée ont survécu au rythme acharné qui leur avait été imposé, tellement je trouvais que nous avions déjà un rythme soulevé. De même, ce n’est pas rien de tout lâcher pendant une semaine alors qu’on avait l’habitude de tout gérer avant, d’autant plus que je ne pouvais pas dire quand j’allais rentrer. Mais au final, on ressort toujours grandi d’expériences comme celles-ci, car elles nous permettent d’explorer d’autres facettes de notre personnalité, et qu’elles nous poussent à sortir de notre zone de confort pour nous surpasser encore plus.

Soit, revenons à nos petits plis…

Même si on approche déjà de la 3e émission de Cousu Main, je ne suis pas encore revenue sur l’épisode de ces fameux plis. Je dois dire que j’étais assez à l’aise pour cette épreuve ; les plis m’inquiétaient moins que la patte de boutonnage 😉

Il me fallait un tissu qui ait de la tenue; j’ai trouvé mon bonheur assez vite. Et comme j’adore associer les couleurs et les tissus entre eux, j’ai pensé que cette association était parfaite !

IMG_2933 IMG_2935

Je n’ai pas éprouvé de difficulté particulière pour cette épreuve. Il fallait juste être méthodique dans la formation des plis. Et pour ne pas me stresser avec l’ourlet que l’on fait généralement à la fin en dernière minute, j’ai pris le parti de commencer par celui-ci. Je pense que c’était une bonne idée 😉 Je me suis aussi plu à recouvrir les boutons de la ceinture pour qu’ils soient assortis.

 

aSTRID

Bref, j’étais assez fière de ma réalisation et de remporter ainsi le vêtement de la semaine !

12509113_1184424961587660_73581982920916102_n

Petite anecdote et non des moindres, je portais ce jour-là une robe que j’ai réalisée avec le patron Aime Comme Marie, et le fameux tissu ananas de chez Motif Personnel. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, c’est ici.

Épreuve n°2 : transformer une robe démodée en un autre vêtement pour femme et y ajouter 2 plis différents. J’ai choisi, pour l’occasion, de réaliser un top féminin avec une série de plis « enveloppe » sur le devant, et un pli creux dans le dos. Les plis m’ont pris un certain temps, ce qui fait que je n’ai malheureusement pas réussi à terminer mes emmanchures avant la fin du temps imparti.

IMG_2952

Un petit top que je trouve bien classe 😉

Alors, vais-je rester dans le top 3 la prochaine fois? pour le savoir, rendez-vous samedi prochain, même heure, même poste ; c’est le streetwear qui est à l’honneur! Je pense que ça va vous plaire 😉 A samedi!

 


8 Commentaires

2016 sur les chapeaux de roue !

Nous voilà déjà en 2016! 2015 est passée si vite… et pourtant tant de choses se sont passées! 2015, ce fut l’année des extrêmes, tant vers le bas que vers le haut; mais ce que je veux retenir pour le début de cette nouvelle année, ce sont ces hauts qui nous portent et nous poussent à avancer droit vers la réalisation de nos rêves!

Donc, vous connaissez le dicton : qui ne tente rien n’a rien! C’est en tentant que tout à commencé pour Cousu Main. Certains se rappellent peut-être que j’avais déjà tenté de participer à la saison 1, et que j’avais été jusqu’au casting à Paris. Sauf qu’à ce moment-là, la caméra m’intimidait beaucoup et donc, ça n’a pas marché. Une fois que le casting de la saison 2 a commencé, j’ai machinalement renvoyé ma candidature et vite repris le cours de ma vie sans attendre quoi que ce soit par la suite. Je pensais même que le casting était clôturé depuis longtemps quand M6 m’a appelé en dernière minute pour venir faire le test à Paris. Je l’ai pris plus cool, plus zen, et il faut croire que ça a payé… Voilà où j’en suis aujourd’hui : candidate belge de Cousu Main saison 2 😉

12386652_10156299140740147_1417379082_n

Avant de revenir sur la première émission de samedi passé, laissez-moi d’abord vous donner mon impression d’ensemble sur cette expérience extra-ordinaire. Bien qu’il  y ait caméras et autres face à nous, ce furent des moments intenses qui m’ont permis de m’adonner à ma passion et d’apprendre davantage, que ce soit du jury ou des autres candidats. Ce fut une expérience humaine aussi! Je me souviens encore avoir débarqué du train et attendre notre taxi en me disant « mais qu’est-ce que je fais ici??? » C’est une réelle amitié qui est née entre nous tous couturiers amateurs, et chacun a pu apprendre des autres ! Et, alors que tout nous sépare à la base, j’ai particulièrement apprécié les fous rires intenses avec Oriane, une vraie complicité en somme 😉 et les conseils de ma chère Edith.

Astrid, Oriane

Les fous rires, il y en a eu des tonnes et parfois, pour un rien. Mais la fatigue y était aussi pour quelque chose, car les journées étaient bien longues. 

12395427_10156314732885147_879347517_n

 

Astrid

Et parfois, il valait mieux rire que pleurer…

Soit, je reviens aux débuts de l’aventure et la découverte de notre superbe atelier. L’atelier dont tout le monde rêve d’avoir chez soi, bien sûr!

IMG_2906IMG_2912 IMG_2911

Quid de la première émission? Il faut dire que j’étais bien discrète pour cette première, même si j’ai terminé troisième pour l’épreuve technique, à savoir la réalisation d’une robe basique avec patte polo. Si cela ne s’est pas vu, la patte polo m’a aussi causé du souci, faute de ne pas en avoir cousu souvent avant. D’ailleurs, quand on regarde de tout prêt, elle n’est pas parfaite (elle tiraille un peu) comparé à celle d’Edith ou de Nadia. J’ai choisi un tissu fleuri et j’ai joué les contrastes avec le rose fushia. Après coup, je me suis dit que j’aurais dû faire la poche dans le même tissu que celui de la robe…

IMG_2905 IMG_2904

Dommage qu’il eut fallu faire une piqûre au milieu devant… L’épreuve demande de l’exécuter telle que demandée. Mais je suis contente de ma réalisation 🙂

Ensuite, place à l’épreuve de customisation : un sweat XXL à transformer en un autre vêtement pour femme. Vu que nous avions que 2h, il fallait trouver vite de quoi faire, et que cela soit faisable en si peu de temps. Au final, je suis contente de ce que j’ai créé : un sweat à capuche féminin. On ne l’a pas bien vu non plus à la télévision mais, pour les curieux, voilà comment j’ai procédé : j’ai rétréci la largeur des manches, créé une capuche adaptée à l’encolure et je l’ai doublé du même tissu rose pailleté que celui que j’ai mis dans le bas du sweat. J’ai inséré un élastique au niveau de la taille, à l’intérieur, et cousu une fermeture à glissière. et j’ai aussi ajouté des poches invisibles sur les côtés. J’ai pris soin de bien finir le travail et le jury à remarqué mes belles finitions ! Pas mal, comme résultat, non? 😉

IMG_2917 IMG_2919 12483317_10208559480006916_741019959_o

Voilà, une entrée tout en douceur, mais j’ai déjà hâte de vous retrouver samedi prochain pour la suite de l’aventure. Vous feriez bien un peu de plis avec moi 😉

Et si vous voulez me suivre sur Facebook, c’est ici.

A très vite!

cousu-main2b 37df9028-4391-48e5-98e7-490dc9205109