Cute You're

Créations pour petits et grands


15 Commentaires

Cousu Main : la finale

Mieux vaut tard que jamais ! Pourquoi ais-je tant tardé à vous résumer la fin de cette aventure extraordinaire? Tout d’abord, ma vie actuelle à cent à l’heure fait que je n’ai pas pu prendre le temps de replonger dans ces moments passionnants. Peut-être aussi que conclure sur une telle aventure concrétiserait sa fin alors que pour moi, rien n’est fini, tout au contraire… Dans un petit coin de ma tête, les idées bouillonnent, les projets s’entrechoquent, ils m’emballent ! Mais le temps, ce satané temps, vient toujours me rappeler qu’il n’y a que 24 heures dans une journée!

Comment vous conter cette finale, déjà si loin pour certains ? Déjà, quand je regarde en arrière, je me dis : waouw, je suis allée en finale, oui ! Arriver jusque là a confirmé mes envies de couture et mes projets créatifs. Tous les jours encore, nous nous échangeons des messages, des conseils, des questions entre couturiers. Et même si c’est fini, pour nous, les choses ne font que commencer, vous allez vite vous en apercevoir 😉

Mais revenons plutôt à cet ultime instant créatif sous le thème du mariage! Un thème que je n’avais pas encore pu exploiter jusque là et que je redoutais un peu : le gilet de marié avec ses poches passepoilées et surtout, une robe de mariée à réaliser en 7 heures! Ce n’est qu’après qu’on se dit que nous pouvons être capables de faire des choses dingues quand on est dans notre élément, avec une certaine pression et une envie furieuse d’y arriver!

Alors, qui allait remporter ce beau trophée?

Astrid, Edith, Nadia gagne

Le gilet du marié :

Dans un premier temps, il fallait choisir son tissu. Et ce choix allait être primordial pour pouvoir obtenir un rendu impeccable et la première place dans le classement. A mes côtés, deux concurrentes redoutables pour qui la technique n’était pas un obstacle. J’ai opté pour un tissu en lin, car plus moderne et, comme je l’ai déjà dit ici, autant sortir du classique quand on a la chance de participer à cette émission. Je pense que Julien a apprécié ce choix. Le lin est un tissu qui se coud facilement ; par contre, un repassage efficace est de mise.

Astrid

Astrid

Astrid

Puis il a fallut que j’attaque ces fameuses poches passepoilées. J’avoue qu’elles m’ont donné du fil à retordre (c’est le mot pour le dire) ; j’ai dû les recommencer au moins 3 fois si je me souviens bien. La pression était là et je ne pouvais pas me permettre la moindre erreur si je voulais gagner. A trop se mettre la pression, on perd parfois ses moyens…

htmlDiff_shadowbox (22) finale part 1

Passé l’épisode des poches, j’arrive par je ne sais quel moyen à finir dans les temps. Nadia a pourtant fini la première avec un gilet impeccable. Elle a même pris le temps de réaliser un nœud papillon assorti ; j’étais assez bluffée. Mais pour une première, je ne m’en suis pas trop mal sortie, n’est-ce pas? 😉

unnamed (8) unnamed (7)944935_1229054740458015_7540759991415380999_n

Mais il fallait à présent mettre les bouchées doubles pour l’épreuve finale : la robe de mariée!

La robe de mariée :

Nous n’étions pas au bout de nos surprises pour cette épreuve! La production nous en avait réservées trois. La première : la venue du maître français des robes de mariés, Max Chaoul! Il allait nous conseiller mais aussi nous juger! La deuxième : la visite de tous les couturiers. Quel bonheur de les revoir et de les savoir à nos côtés ! Et la troisième : la robe de mariée qui allait devoir être cousue pour une personne en chair et en os, proche de nous, à savoir ma « petite » sœur !

Astrid

Les choses sérieuses avaient commencé : il fallait réaliser un robe qui puisse mettre en évidence la belle Hélène. D’un commun accord, nous avons opté pour une robe dont nous voulions un effet « waouw » : une robe de princesse bustier avec du volume, du tulle et un peu de dentelle.

Le bustier ne me faisait pas peur, car j’avais déjà réalisé l’épreuve de lingerie avec un bustier baleiné. L’idée de départ était de poser par dessus le bustier une sorte de capeline en dentelle avec manches. La course contre la montre avait commencé!

Un grand instant de calcul aussi : après avoir pris les mesures d’Hélène, il fallait réaliser une jupe cercle ou soleil sur laquelle on apposerait 3 étages de tulles différents froncés. Je ne vous dis pas la quantité de tulle nécessaire… J’ai même été prise de court ; il n’y en avait pas assez sur les rouleaux de la mercerie, ce qui fait que j’ai dû me contenter de ce que j’avais. J’avais imaginé une robe encore plus volumineuse… Soit, c’était déjà pas mal 😉 Et pas facile de s’en sortir pour le découpage du tulle.

Petit à petit, la robe prenait forme. Nous étions tellement dans notre élément que nous ne voyions pas le temps passer… Allais-je arriver à finaliser mon projet dans les temps? A un moment donné, j’ai réalisé que je n’arriverais pas à utiliser ma belle dentelle ; alors, en dernière minute, Cristina m’a conseillée de l’utiliser en guise d’étole.

Cela fait quelque chose de voir sa petite sœur porter une de ses créations, et surtout, une robe de mariée confectionnée pour elle ! J’étais assez fière du résultat : elle la portait si bien!

robe de mariŽe Astrid

Même si elle n’était pas finie comme je l’aurais voulu, l’effet princesse était quand même là 😉 Et faute de temps, je n’ai pas pu mettre lui mettre le jupon en dessous de la robe, pour obtenir encore plus un effet de volume. Après coup, je me dis aussi que la robe aurait été mieux mise en évidence sans cette étole…

Je remercie aussi ce cher Roderick pour avoir si joliment coiffé Hélène !

Vint le temps du jugement… Qu’allaient en penser les juges?

robes de mariŽes, Nadia , Astrid, Edith

Finale_2

robe de mariŽe Astrid

11011772_10206040695552946_859424251424750690_n

Qui de Nadia, Edith et moi allait remporter cette finale et pouvoir publier son propre libre de patrons? Vous le savez déjà bien sûr, c’est à Nadia que le trophée était destiné grâce à sa technique irréprochable et une efficacité hors pair!

Alors oui, sur le moment même, j’étais un peu déçue car j’y avais cru jusqu’au bout. Puis, finalement, qu’importe de finir première, deuxième ou troisième? La finale, c’est déjà une victoire! Je n’ai aucuns regrets ! Et je ne compte pas m’arrêter là, soyez-en sûrs!

Je suis sûre que vous trépignez d’impatience de connaître ce que je prépare dans mon atelier. Tellement de choses qu’il faut que je mette de l’ordre. Et fixer des priorités surtout car ce ne sont pas les ambitions et les projets qui manquent! Ce que je peux déjà vous dire, c’est qu’il y aura le lancement d’une marque (et il y en aura pour tout le monde) que j’aimerais voir naître pour l’été 2017. Il y aura aussi des cours de couture et des patrons dont un qui est déjà en préparation pour le magazine Coudre C’est Facile. Je n’en dis pas plus pour le moment ; encore un peu de patience 😉 Et puis bien sûr, pour les Belges qui n’ont pas eu la chance de me suivre, il y aura bientôt une diffusion de l’émission sur RTL-TVI !

Je ne peux clôturer cet article sans vous remercier encore de tous vos encouragements que je reçois encore aujourd’hui, de vos messages si porteurs et de votre confiance en moi ! C’est grâce à vous aussi que mes projets créatifs verront le jour ! Alors restez connectés, car c’est loin d’être fini..

Vous pouvez me suivre aujourd’hui via ce blog, ma page Facebook Astrid Cousu Main, ma page Facebook Cute You’re ou encore mon compte instagram. Et dans un avenir proche, je l’espère, un site internet flambant neuf portant le nom de ma nouvelle marque… A très vite 😉

 


Poster un commentaire

Le gilet de la bergère

Dans ma fureur couturesque du moment, il y avait ce fameux gilet tout doux que je souhaitais réaliser depuis longtemps. Modèle assez simple et basique des Intemporels pour Enfants, auquel j’ai ajouté des poches latérales en Liberty, ainsi qu’un joli col Claudine.

J’aime beaucoup travailler sur des modèles simples car ils sont personnalisables à souhaits ! Un excellent basique à visiter et revisiter…

Donc, petit gilet tout doux doublé de Liberty, pour une princesse de bientôt 2 ans !

DSC_7998 DSC_8001 DSC_8002 DSC_8003 DSC_8007 DSC_8022 DSC_8026

Tissu Liberty de chez Stragier et doudoune de chez Mondial Textile.