Cute You're

Créations pour petits et grands


1 commentaire

Une jupe s’il vous plaît!

Me revoilà par ici 🙂 Ouf… il était temps! Le temps file, le travail s’accumule, comme les projets et les idées mais j’essaie malgré tout de réserver du temps pour la couture plaisir, et coudre pour MOI!

Aujourd’hui, je vous présente un patron dédié non pas aux enfants mais à nous, les femmes, qui aimons porter les jupes… ou qui cherchons à nous réconcilier avec elles. Car oui, j’avoue, ces derniers temps, j’opte souvent pour le jean-basket-sweat. Peut-être par facilité. Peut-être parce qu’il a fait longtemps froid et mauvais. Ou peut-être parce que les jours où le soleil et la chaleur étaient de la partie, mes jambes trop blanches (et surtout oubliées durant ce long hiver) préféraient se cacher plutôt que se montrer.

Bref, quand Les Patronnes m’a proposé de tester un de leurs patrons pour femme, j’ai accepté d’emblée sans même savoir ce que j’allais réaliser. Mais il fallait faire un choix et je me suis lancé un défi à moi-même : une jupe changerait un peu de mes dernières cousettes. J’ai donc jeté mon dévolu sur la jupe Delaunay, et je ne le regrette pas!

Première étape : choisir le tissu. J’ai opté pour un jean brut légèrement stretch (un reste de mon jean réalisé lors d’une épreuve Cousu Main, pour ceux qui ont suivi). Le patron suggère de doubler la jupe mais je ne l’ai pas fait, puisque mon jean était déjà assez épais. Delaunay, c’est une jupe basique, un brin « tulipe », qui donne de la forme et du volume là où on l’attend, tout en étant sobre à la fois. C’est décidément le tissu qui fait toute la différence. J’avais envie d’une version pas trop stricte et surtout, jouer avec les détails et les finitions, vous allez voir…

Deuxième étape : copier le patron dans la bonne taille. Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que je compare mes mensurations avec les tableaux de mesures de chaque patron, je devrais couper des tailles 38 à 40 et je me retrouve alors toujours avec quelque chose de trop large. Du coup, je me suis fiée à mon instinct, et bien que le tableau me conseillait la taille 38, j’ai pris la taille 36. J’aurais même pu descendre jusqu’au 34, vu que mon tissu est légèrement stretch mais cela me convient comme cela ; j’ai la place pour bouger 😉

Ensuite, on coupe le tissu. Voilà déjà notre petite Delaunay qui prend forme. Oui oui, c’est un régal à coudre car les morceaux s’assemblent parfaitement et en peu de temps. Pour les débutants, vous apprécierez le petit livret explicatif avec toutes les étapes de réalisation. En ce qui me concerne, j’ai un peu fait à ma sauce ; comme je n’avais pas de doublure, je n’ai pas trop suivi la marche à suivre.

Mais avant d’assembler le tout, j’avais envie d’ajouter une broderie sur la ceinture, histoire de donner quelque chose en plus à cette jupe d’apparence simple. C’est donc un motif « fleur de lys » qui a pris la place sur la ceinture. J’ai longtemps hésité pour la couleur et finalement, j’ai opté pour le blanc, car on peut l’assortir avec tout. Alors, qu’en pensez-vous?

Et pour les finitions, ma partie préférée, j’ai choisi un joli Liberty en guise de parementure, que j’ai gansée avec un biais turquoise.

J’ai également mis une fermeture à glissière invisible plutôt qu’une simple fermeture. Mais je suis sûre que vous n’attendez qu’une chose : les photos! Les voici 🙂

Comme vous l’avez sûrement remarqué, ma jupe se porte à ravir avec mon joli cardigan Bergen, que j’affectionne particulièrement.

Mais la jupe se porte aussi très bien avec un beau chemisier en lin blanc, par exemple…

Et ce qui me fait plaisir, c’est que le soleil est de la partie pour plusieurs jours, et que je vais pouvoir la porter à volonté 🙂 Bref, si vous voulez vous coudre une jupe, Delaunay est une solution qui, j’en suis sûre, vous ravira 🙂 A bientôt !
 


8 Commentaires

Cousu Main épisode 2 – les plis

Me voilà de nouveau dans le train pour Paris, direction Cousu Main et 2e round. Pour cela, il me faut laisser ma p’tite famille, c’est-à-dire mes 2 adorables enfants et mon cher et tendre qui, du jour au lendemain, a dû gérer la baraque sous tous les fronts en plus de son boulot très prenant. Je lui tire particulièrement mon chapeau car il a géré de main de maître, même si sa semaine était tout aussi intense que la mienne, à des km de là. Au début, et à l’annonce de ma participation pour M6, j’avoue que j’étais assez anxieuse pour l’organisation familiale. Car, il faut le dire (et même si certains soulignent que les conditions de tournage étaient moins intenses que celles de l’année passée), ces quelques jours baignés dans la couture sont très prenants et fatigants, sans compter le stress du temps qui passe et la caméra qui nous suit partout. Les journées étaient longues ; les nuits très courtes. Et je me demande vraiment comment les candidats de l’année passée ont survécu au rythme acharné qui leur avait été imposé, tellement je trouvais que nous avions déjà un rythme soulevé. De même, ce n’est pas rien de tout lâcher pendant une semaine alors qu’on avait l’habitude de tout gérer avant, d’autant plus que je ne pouvais pas dire quand j’allais rentrer. Mais au final, on ressort toujours grandi d’expériences comme celles-ci, car elles nous permettent d’explorer d’autres facettes de notre personnalité, et qu’elles nous poussent à sortir de notre zone de confort pour nous surpasser encore plus.

Soit, revenons à nos petits plis…

Même si on approche déjà de la 3e émission de Cousu Main, je ne suis pas encore revenue sur l’épisode de ces fameux plis. Je dois dire que j’étais assez à l’aise pour cette épreuve ; les plis m’inquiétaient moins que la patte de boutonnage 😉

Il me fallait un tissu qui ait de la tenue; j’ai trouvé mon bonheur assez vite. Et comme j’adore associer les couleurs et les tissus entre eux, j’ai pensé que cette association était parfaite !

IMG_2933 IMG_2935

Je n’ai pas éprouvé de difficulté particulière pour cette épreuve. Il fallait juste être méthodique dans la formation des plis. Et pour ne pas me stresser avec l’ourlet que l’on fait généralement à la fin en dernière minute, j’ai pris le parti de commencer par celui-ci. Je pense que c’était une bonne idée 😉 Je me suis aussi plu à recouvrir les boutons de la ceinture pour qu’ils soient assortis.

 

aSTRID

Bref, j’étais assez fière de ma réalisation et de remporter ainsi le vêtement de la semaine !

12509113_1184424961587660_73581982920916102_n

Petite anecdote et non des moindres, je portais ce jour-là une robe que j’ai réalisée avec le patron Aime Comme Marie, et le fameux tissu ananas de chez Motif Personnel. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, c’est ici.

Épreuve n°2 : transformer une robe démodée en un autre vêtement pour femme et y ajouter 2 plis différents. J’ai choisi, pour l’occasion, de réaliser un top féminin avec une série de plis « enveloppe » sur le devant, et un pli creux dans le dos. Les plis m’ont pris un certain temps, ce qui fait que je n’ai malheureusement pas réussi à terminer mes emmanchures avant la fin du temps imparti.

IMG_2952

Un petit top que je trouve bien classe 😉

Alors, vais-je rester dans le top 3 la prochaine fois? pour le savoir, rendez-vous samedi prochain, même heure, même poste ; c’est le streetwear qui est à l’honneur! Je pense que ça va vous plaire 😉 A samedi!

 


10 Commentaires

L’hypnotisante jupe Trixy

Elle était sur ma liste depuis longtemps, cette petite jupe Trixy de La Maison Victor! J’hésitais juste encore sur le tissu… Et puis j’avais dans mes trésors un beau coupon de Liberty denim Poppy’s de chez Motif Personnel. Ce tissu m’avait tapé dans l’œil assez vite mais il fallait faire le bon choix en matière de confection car les couleurs et les motifs peuvent vite lasser, tellement il est hypnotique !

Je ne suis pas déçue de mon choix : le modèle taille parfaitement! Je n’ai dû faire aucun ajustement, tout tombe pil poil! Cette jupe est donc très facile et rapide à réaliser : pas de pinces, juste une ceinture, un zip apparent et des poches. Surtout, elle est confortable car réalisée dans un tissu jeans stretch. Encore un modèle à mettre dans la pile des « à refaire » 🙂  Et vous savez quoi? Il me reste encore suffisamment de tissu pour réaliser autre chose ; affaire à suivre! Alors, qu’en pensez-vous?

DSC_9212 DSC_9216 DSC_9217 DSC_9219 DSC_9224 DSC_9230 DSC_9232 DSC_9233 DSC_9244 DSC_9245 DSC_9252

Jupe Trixy de La Maison Victor, en taille 36, réalisée avec un tissu Liberty Denim Poppy’s de chez Motif Personnel. Fermeture à glissière de chez Véritas et tissu rose (coton) de la poche de chez Stragier.