Cute You're

Créations pour petits et grands


8 Commentaires

Le street wear à l’honneur – Cousu Main épisode 3

Troisième semaine de la compétition… Et je suis encore là 🙂 Je vie les émissions une par une, sans me projeter encore. C’est déjà une réelle victoire d’avoir passé les sélections et de figurer parmi les 12 candidats! Après cette troisième épreuve, nous ne serons plus que 10… C’est le jeu, hélas!

Le thème du street wear ne me fait pas peur. Le patron imposé, pour l’épreuve technique, ne me paraît pas trop compliqué à réaliser, si ce n’est le bas du sweat avec son bord cote « incrusté » qui permet d’avoir une belle finition au niveau du bas du sweat. Qu’importe, je me lance, vu qu’il le faut bien.

Pour l’occasion, je repère un sweat tout doux de chez Camillette Création (souvenez-vous,il s’agit de Camille, candidate de la saison 1) et de son superbe tissu Le Pic du Soir. J’en raffole de ce tissu, tellement il est agréable à coudre. Puis, si je pouvais mettre en valeur une candidate de Cousu Main, il fallait en profiter 😉

LE PIC DU SOIR-2

3h pour réaliser un sweat!?? Il est vrai qu’avec la surjeteuse, ça change tout, et tout va plus vite, à condition bien sûr qu’on arrive à dompter la bête. Il n’est pas toujours facile de s’habituer à une nouvelle machine, fort différentes de celle qu’on utilise chez soi.

Durant l’épreuve, je ne rencontre pas de difficultés particulières. Je passe un peu de temps sur ce bord-cote du bas, qui devait être parfait au niveau des coins, et bien remonter derrière la fermeture éclaire pour finir le tout de manière qualitative.

IMG_2962 IMG_2961

Le résultat final me plaît beaucoup! Je le trouve très masculin. Quelques points que j’aurais pu parfaire : intégrer le bout de la fermeture éclaire dans la parementure de la capuche (plus propre!). Et un des coins du bord côte méritait d’être plus net. J’aurais bien vu Julien le porter mais j’avoue que celui d’Edith lui allait tout aussi bien 😉

12507187_144791075898814_7077035283564292044_n

108588802_o

Seconde épreuve : customiser un bas de pantalon style jogging… Waouw, là, il fallait être inspiré! Après quelques minutes de réflexion, j’ai choisi d’utiliser le tissu du pantalon comme tissu, et non pas de réutiliser les pièces pour les intégrer ailleurs. Une robe de petite fille, voilà que ce j’allais faire ! Il me fallait alors l’associer avec un petit coton assorti. Comble du hasard, je choisis encore un tissu Camillette Création, sans le savoir à ce moment-là!

Pour réaliser cette petite robe, j’ai procédé comme suit :

  1. Couper des pièces devant et dos dans les jambes du pantalon. Assembler le devant par une couture milieu devant;
  2. Coudre les couture d’épaule et ainsi assembler le devant et le dos;
  3. Tracer un beau col en se référant à l’encolure et couper 4X le col dans le coton. Entoiler chaque partie.
  4. Coudre le col à l’encolure en prenant soins des finitions. Si je me souviens bien, je l’ai fini en posant un biais noir;
  5. Terminer les emmanchures avec un biais rapporté;
  6. Couper un rectangle de la longueur souhaitée pour le bas de la robe. Et prendre une certaine largeur pour réaliser de belles fronces. A ce moment-là, je me souviens d’un conseil technique qu’Amparo nous avait donné, à propos de fronces particulières qui, une fois réalisées, permettent d’obtenir un effet « vagues » ou « boule ». Je voulais la tester ici. Comme j’avais un coton assez fin, je l’ai d’abord replié sur lui-même de sorte d’avoir une double épaisseur. Cela m’évitait, par la même occasion, de faire un ourlet dans le bas, puisque j’avais un beau pli à la place. Une fois mon rectangle coupé, il s’agissait de couper le bord supérieur du rectangle en faisant des vagues régulières. Ensuite, pour froncer le bord, il fallait coudre à grands points sur deux lignes, en suivant bien les vagues (cf. schéma ci-après). Puis tirer pour froncer en prenant soin de bien répartir les fronces tout autour.
  7. 12596297_10156423740135147_1605171050_n
  8. Coudre la jupe ainsi froncée au bustier ;
  9. Fermer le dos de la jupe jusqu’au repaire de la fermeture à glissière;
  10. Coudre la fermeture à glissière invisible avec le pied adapté et je pense qu’on y est 😉
  11. Avec le tissu noir qui restait, j’ai réalisé un petit nœud doublé de coton, que l’on peut soit mettre dans les cheveux, soit à la taille.

IMG_2994 IMG_2995 IMG_3003

Qu’en pensez-vous? Si vous aussi vous tentez une petite robe de ce style, venez vite me la montrer! J’espère que mon tuto est clair…

Hop on termine par un selfie d’Edith et Oriane 😉

IMG_2997

A samedi !


8 Commentaires

2016 sur les chapeaux de roue !

Nous voilà déjà en 2016! 2015 est passée si vite… et pourtant tant de choses se sont passées! 2015, ce fut l’année des extrêmes, tant vers le bas que vers le haut; mais ce que je veux retenir pour le début de cette nouvelle année, ce sont ces hauts qui nous portent et nous poussent à avancer droit vers la réalisation de nos rêves!

Donc, vous connaissez le dicton : qui ne tente rien n’a rien! C’est en tentant que tout à commencé pour Cousu Main. Certains se rappellent peut-être que j’avais déjà tenté de participer à la saison 1, et que j’avais été jusqu’au casting à Paris. Sauf qu’à ce moment-là, la caméra m’intimidait beaucoup et donc, ça n’a pas marché. Une fois que le casting de la saison 2 a commencé, j’ai machinalement renvoyé ma candidature et vite repris le cours de ma vie sans attendre quoi que ce soit par la suite. Je pensais même que le casting était clôturé depuis longtemps quand M6 m’a appelé en dernière minute pour venir faire le test à Paris. Je l’ai pris plus cool, plus zen, et il faut croire que ça a payé… Voilà où j’en suis aujourd’hui : candidate belge de Cousu Main saison 2 😉

12386652_10156299140740147_1417379082_n

Avant de revenir sur la première émission de samedi passé, laissez-moi d’abord vous donner mon impression d’ensemble sur cette expérience extra-ordinaire. Bien qu’il  y ait caméras et autres face à nous, ce furent des moments intenses qui m’ont permis de m’adonner à ma passion et d’apprendre davantage, que ce soit du jury ou des autres candidats. Ce fut une expérience humaine aussi! Je me souviens encore avoir débarqué du train et attendre notre taxi en me disant « mais qu’est-ce que je fais ici??? » C’est une réelle amitié qui est née entre nous tous couturiers amateurs, et chacun a pu apprendre des autres ! Et, alors que tout nous sépare à la base, j’ai particulièrement apprécié les fous rires intenses avec Oriane, une vraie complicité en somme 😉 et les conseils de ma chère Edith.

Astrid, Oriane

Les fous rires, il y en a eu des tonnes et parfois, pour un rien. Mais la fatigue y était aussi pour quelque chose, car les journées étaient bien longues. 

12395427_10156314732885147_879347517_n

 

Astrid

Et parfois, il valait mieux rire que pleurer…

Soit, je reviens aux débuts de l’aventure et la découverte de notre superbe atelier. L’atelier dont tout le monde rêve d’avoir chez soi, bien sûr!

IMG_2906IMG_2912 IMG_2911

Quid de la première émission? Il faut dire que j’étais bien discrète pour cette première, même si j’ai terminé troisième pour l’épreuve technique, à savoir la réalisation d’une robe basique avec patte polo. Si cela ne s’est pas vu, la patte polo m’a aussi causé du souci, faute de ne pas en avoir cousu souvent avant. D’ailleurs, quand on regarde de tout prêt, elle n’est pas parfaite (elle tiraille un peu) comparé à celle d’Edith ou de Nadia. J’ai choisi un tissu fleuri et j’ai joué les contrastes avec le rose fushia. Après coup, je me suis dit que j’aurais dû faire la poche dans le même tissu que celui de la robe…

IMG_2905 IMG_2904

Dommage qu’il eut fallu faire une piqûre au milieu devant… L’épreuve demande de l’exécuter telle que demandée. Mais je suis contente de ma réalisation 🙂

Ensuite, place à l’épreuve de customisation : un sweat XXL à transformer en un autre vêtement pour femme. Vu que nous avions que 2h, il fallait trouver vite de quoi faire, et que cela soit faisable en si peu de temps. Au final, je suis contente de ce que j’ai créé : un sweat à capuche féminin. On ne l’a pas bien vu non plus à la télévision mais, pour les curieux, voilà comment j’ai procédé : j’ai rétréci la largeur des manches, créé une capuche adaptée à l’encolure et je l’ai doublé du même tissu rose pailleté que celui que j’ai mis dans le bas du sweat. J’ai inséré un élastique au niveau de la taille, à l’intérieur, et cousu une fermeture à glissière. et j’ai aussi ajouté des poches invisibles sur les côtés. J’ai pris soin de bien finir le travail et le jury à remarqué mes belles finitions ! Pas mal, comme résultat, non? 😉

IMG_2917 IMG_2919 12483317_10208559480006916_741019959_o

Voilà, une entrée tout en douceur, mais j’ai déjà hâte de vous retrouver samedi prochain pour la suite de l’aventure. Vous feriez bien un peu de plis avec moi 😉

Et si vous voulez me suivre sur Facebook, c’est ici.

A très vite!

cousu-main2b 37df9028-4391-48e5-98e7-490dc9205109

 


1 commentaire

Duo de renards

Cela fait un certain temps que je ne suis pas revenue par ici… Il s’en est passé des choses, des choses pas très drôles et qu’on voudrait oublier, et qui font que tout reste en suspens pendant un certain temps. Mais regardons vers l’avenir maintenant et replongeons dans la couture-thérapie.

Je vous présente aujourd’hui un duo de sweats assortis, l’un garçon, l’autre fille. Ils font la paire évidemment. Patron ultra efficace, déjà testé et approuvé par Le Labo d’Isa, que je me devais de réaliser à mon tour! Les jours froids ayant fait leur grand retour, je voulais coudre un sweat tout doux tout chaud pour mes p’tits princes ; j’ai trouvé mon bonheur chez Stoff. Le fameux patron provient du livre « Collection Enfants, 15 modèles à coudre », de Lise Botterman et Griet De Smedt, un livre à avoir absolument dans sa bibliothèque tant ces patrons sont simples, beaux et inratables car si bien expliqués. Et en plus, les auteures prévoient de multiples déclinaisons à partir d’un modèle! Je ne peux donc que vous le conseiller !

DSC_9901

Pour mon aîné, je l’ai réalisé en taille 110/116 et pour la petite (plus si petite que ça), en taille 98. Les patrons taillent juste, je me dis que j’aurais dû prendre une taille au-dessus pour qu’ils puissent les mettre plus longtemps mais là, comme ça, ils sont justes parfaits 🙂

DSC_9903DSC_9906DSC_9907

Admirez le beau raccord 😉

Question tissu et matière, je pense que ce modèle conviendrait mieux à une matière sweat légèrement plus stretch que ce polaire, qui d’ailleurs pluche à n’en plus finir à la découpe. Mais le résultat en vaut largement la peine ; les renards sont adoptés !

12299399_10156240732275147_7795890905318600020_nDSC_9897DSC_9892

En prime, un petit snood ou tour du cou assorti 😉

DSC_9884

Je ne sais pas si vous vous en souvenez, mais ma princesse porte aussi un pantalon Cute You’re 😉 Les capuches sont doublées de jersey (Nostex) et les bords-côtes proviennent de chez Stoff aussi.

DSC_9882DSC_9881DSC_9888


1 commentaire

Un peu de récup’ pour un sweat rétro/chic

Dans mes envies couturesques du moment, je voulais coudre pour ma choupette. Un p’tit tricot coton dormait depuis des lustres au fond d’une de mes caisses… tout comme de vieux habits démodés dont je m’étais dit qu’ils feraient bien l’affaire pour de futures réa. Et comme je dompte de mieux en mieux ma surjeteuse, c’était le moment !

Réalisé en 2/3 ans, à l’aide d’un patron home made, voici donc un petit sweat tout doux et non moins à la mode avec sa belle étoile qui brille. Waouw c’est bôôôôô, s’est-elle écriée en s’admirant devant le miroir 🙂

Les manches et finitions du bas sont réalisées avec le tissu d’une vieille jupe démodée récupérée je ne sais plus trop où… Et l’encolure est finie avec un jersey et son effet roulotté naturel. Pour les manches, je me suis inspirée de plusieurs modèles du livre Esprit Kimono pour les Petits.

Bon, j’avoue, au début, je voulais mettre autre chose que cette étoile tape à l’oeil, mais elle est quand même craquante ma choupette là-dedans, et elle pourra même le porter l’année prochaine encore car pour une fois, j’ai prévu bien grand !

DSC_7946 DSC_7986 DSC_7984 DSC_7981


6 Commentaires

Histoire d’un sweat

Tout est parti lors d’une de mes visites chez Mondial Textiles.. Je suis tombée sur un tricot sympa et là, illumination soudaine : je voyais déjà ce que je pouvais en faire, un sweat avec col claudine à dentelle, et bords-cotes en finition. L’occasion aussi d’utiliser un peu plus ma surjeteuse, que dis-je, de la dompter (vive les réglages)! Et au final, moi qui rebutais à l’idée de coudre des matières élastiques, je suis séduite. Mais qu’est-ce que c’est easy !!! Donc, attendez-vous à voir d’autres modèles bientôt par ici.

En cousant ce sweat, j’avais envie de prendre, pour une fois, un peu de temps pour moi et donc, de coudre pour moi! J’ai dessiné le patron à main levée à l’aide de mon mannequin favori à mes mesures. Manches kimono, col claudine en dentelle, et ces fameux bords-cote… Oui, fameux bords-cote, que j’avais trouvés « tout fait-plus qu’à poser », mais en acrylique et sachez bien : ne repassez jamais des bords-cotes de qualité médiocre en acrylique.. ils perdent toute leur élasticité!

Donc, au début, avant repassage,ça donnait ça :

10629785_10155146450145147_7651505877480109484_n

Et comme je suis un peu perfectionniste sur les bords, j’ai voulu repasser ces plis disgracieux au niveau de la couture du bas… Mal m’en a pris, tout s’est distendu !Et comme je voulais le porter absolument pour une occasion spéciale, j’ai même tenté le tout pour le tout :  insérer un élastique dans le bord-cote distendu.. Encore pire ! Bref, je l’ai laissé de côté quelques jours, un peu frustrée.

Puis, j’ai trouvé la solution de remplacement au Stoffenspektakel : un bord-cote en jersey cette fois-ci, qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à celui que j’avais déjà placé. Hop, au lieu de découdre, j’ai recoupé à ras et replacé le nouveau bord-cote. Waouw, encore mieux comme résultat 🙂 Je pense que je vais bientôt le réaliser en version 2 ans pour ma minie, qu’en pensez-vous? Et peut-être que je pourrais vous en faire un tuto un de ces quatre, qu’en dites-vous?

DSC_7949 DSC_7950 DSC_7955 unnamed (4)

Photographe : un petit bonhomme malade tout fier d’aider sa maman 🙂

Et vous savez quoi? J’ai aimé coudre pour moi et j’ai adoré créer à partir d’une idée ! A bientôt 😉