Cute You're

Créations pour petits et grands


3 Commentaires

Babylock et t-shirts en folie

Il n’y a pas que les machines à coudre dans la vie… il y a aussi les surjeteuses 😉 Quand on est accro à la couture, et qu’on se lance dans la réalisation de matières stretch, comme le jersey ou le sweat, l’utilisation de la machine à coudre seule peut nous paraître limitée. Alors oui, il est bien entendu possible de réaliser des sweats ou des t-shirts à la machine à coudre – point stretch (légèrement zigzag), aiguille double, aiguille spéciale jersey,… –  mais si l’on peut les réaliser à l’aide d’une surjeteuse, c’est encore mieux car plus précis, plus facile et plus rapide.

Jusqu’à présent dans mon atelier, j’ai une surjeteuse de marque Brother (modèle 3034D). Je l’ai depuis 6 ans je pense… Au début, j’utilisais surtout le surjet à 3 fils. Coudre du stretch me faisait peur et je n’osais pas trop me lancer dans la réalisation de t-shirts ou autre matière stretch. Mais tout cela, c’était avant Cousu Main 😉

Bref, je prends de plus en plus de plaisir à manier la surjeteuse et assembler des matières stretch. Et puis, il y a quelques semaines, quand Stecker m’a proposé de tester une de ses machines, j’ai nommé la surjeteuse Babylock Enlighten , j’étais aux angles 🙂 J’ai eu soudain l’envie de coudre des t-shirts et de dompter la bête. Mais ne n’ai pas cousu que des t-shirts car je voulais aussi voir toute l’étendue de ses possibilités.

14269678_10157389940960147_1124137218_n

Des possibilités, elle en a tout plein! Elle offre déjà un avantage certain, : son système d’enfilage ; hop, une pression sur un bouton, un souffle d’air et comme par magie, tout est enfilé, tout est réglé! Un jeu d’enfant! Adieu les multiples essais pour trouver la meilleure tension…

Elle offre aussi de multiples points décoratifs, comme le point vague : babylock-enlighten-point-wave

J’ai d’abord testé le flatlock ou couture plate, qui permet une couture bord à bord avec un point décoratif. Pour cela, j’ai réalisé un foulard en assemblant quatre rectangles de tissu avec ce point-là.

14328825_10157389941290147_221327548_n

L’avantage est que sur l’envers, la couture est couchée et donc à plat ; très agréable car il n’y a pas de rebord qui puisse gêner. 
14281565_10157389941275147_1933208828_n

Sur le devant, on a un point que je trouve assez décoratif dont le rendu donne plutôt bien sur un foulard!

14331010_10157389941715147_397259198_n

Pour finir, j’ai utilisé le point roulotté pour le pourtour du foulard. Ce point est d’une précision et d’une perfection à couper le souffle!

Ensuite, je me suis lancée dans une série de t-shirts pour ma princesse. Il s’agit d’un patron maison que je réitère à l’infini, et que je module selon mes envies 🙂 Pour ce modèle, j’ai utilisé le surjet à 4 fils ainsi que le point roulotté. N’ayant pas de recouvreuse, j’ai fait l’ourlet à la machine avec une aiguille double et les surpiqûres au point stretch.

14269745_10157389942160147_1305858838_n 14330868_10157389942140147_1633983386_n 14281300_10157389942115147_1276138646_n 14302825_10157389942005147_1292937328_n 14269839_10157389941990147_1028028305_n 14302453_10157389941985147_1221107589_n 14328828_10157389941860147_1122609599_n 14287727_10157389941800147_654224248_n

Tissus : Stoffenspektakel, Nostex, Les Tissus du Chien Vert et Motif Personnel pour la robe ananas.

Verdict du test : complètement séduite, même si je n’ai pas eu le temps de tester toutes ses possibilités! Ce sera sans doute un de mes futurs achats! Je redoutais dès lors la reprise de ma Brother 3034D, une fois la Babylock rendue… Mais comme elle revient d’un entretien, qui était plus que nécessaire, je la retrouve comme neuve! Merci Stecker 😉

Et finalement, elle est plutôt pas mal aussi, ma petite Brother, et elle a un avantage que beaucoup d’autres surjeteuses n’ont pas : son bras est amovible et permet de coudre et surjeter facilement des bords de manche. Pour le reste, il va falloir que je continue à jongler avec les tensions mais pour le moment, je m’en sors plutôt pas mal, même si la Babylock me faciliterait beaucoup plus la tâche 😉

Et vous, quelle surjeteuse utilisez-vous?

A bientôt pour d’autres réas !


1 commentaire

Quelques minutes pour un t-shirt

Le Minute, de Aime comme Marie, porte bien son nom : il m’a suffi de même pas une heure pour réaliser ce t-shirt ! J’ai opté pour un t-shirt bi-matière : le haut est un rien stretch et le bas est tout fin, tout léger ; bref, très agréable à porter!

Petit ajout personnel : j’ai réalisé des enformes pour l’encolure afin de n’avoir aucune couture visible. J’ai aussi réalisé des ourlets rapportés pour les manches en coupant deux bandes de biais dans le tissu coloré. Et pour l’ourlet du bas, comme je trouvais déjà le t-shirt assez court, c’est un roulotté (merci la surjeteuse).

Ce qui est agréable, avec ce genre de patron, c’est qu’en fonction des matières choisies, on peut avoir des t-shirt totalement différents avec un même patron.

Je suis assez satisfaite du résultat ; qu’en pensez-vous?

DSC_8652DSC_8627 DSC_8655 DSC_8661 DSC_8662

Les tissus dormaient depuis longtemps dans une de mes caisses. Si je me souviens bien, le bleu provient du marché de Stockel, il y a trèèèèès longtemps, quand il y avait encore le marchand de tissu que bon nombre a connu 😉 L’autre tissu provient de chez Nostex, une valeur sûre!